Fribourg L'auteur présumé de l’homicide de Broc interpellé

lp, ats

7.12.2023 - 15:57

L’auteur présumé de l’homicide d'un septuagénaire à Broc (FR) a été arrêté mardi à Paris. Les investigations menées par la police française, en coordination avec les enquêteurs de la Police cantonale fribourgeoise et le Ministère public, ont permis de le localiser.

Les investigations menées conjointement avec les autorités judiciaires françaises ont permis 
d’interpeller, mardi, l’auteur présumé de l’homicide de Broc (FR), indique la Police cantonale fribourgeoise (archives).
Les investigations menées conjointement avec les autorités judiciaires françaises ont permis d’interpeller, mardi, l’auteur présumé de l’homicide de Broc (FR), indique la Police cantonale fribourgeoise (archives).
ATS

lp, ats

7.12.2023 - 15:57

Les premiers éléments de l’enquête avaient permis de porter rapidement des soupçons sur un ressortissant français âgé de 27 ans, lequel était une connaissance de la victime, a rappelé jeudi la police cantonale. Il avait quitté la Suisse, «vraisemblablement à destination de son pays d’origine».

L'arrestation parisienne est survenue suite à une demande d’entraide judiciaire internationale, formulée par le Ministère public fribourgeois, détaille le communiqué. Les autorités judiciaires françaises ont initié dans la foulée une procédure sur leur territoire.

Arme tranchante

Pour mémoire, le 20 novembre dernier, en fin de matinée, les patrouilles de la police fribourgeoise étaient intervenues dans la localité de Broc, dans le district de la Gruyère. Elles avaient alors découvert le corps sans vie d’un homme de 76 ans à son domicile.

Selon la communication livrée il y a dix jours, le septuagénaire a été tué dans son appartement au moyen d'une arme tranchante, différentes plaies ayant été constatées sur le corps. Le contrôle de l'appartement de la victime a permis de constater qu’elle était décédée depuis plusieurs jours.

Pour l’heure, les motifs qui sont à l’origine du drame ne sont pas connus, précise la police cantonale. L’enquête se poursuit et des procédures parallèles seront conduites en France et en Suisse, «en étroite collaboration».

lp, ats