Neuchâtel Bandes rivales jugées : peines plus sévères

js, ats

1.7.2024 - 11:25

La Cour pénale neuchâteloise a jugé coupable lundi sept jeunes en lien avec un enlèvement entre bandes rivales de La Chaux-de-Fonds et Bienne. La peine la plus élevée est de 41 mois de prison ferme, une sanction plus sévère qu'en première instance.

La Cour pénale neuchâteloise, qui siège dans le Château de Neuchâtel, a rendu son verdict (photo symbolique).
La Cour pénale neuchâteloise, qui siège dans le Château de Neuchâtel, a rendu son verdict (photo symbolique).
ATS

1.7.2024 - 11:25

La prévention d'agression a été retenue contre l'ensemble des protagonistes, comme le demandait le Ministère public qui avait fait appel. «Les peines sont sévères, car il faut faire passer un message. Ce ne sont pas des erreurs de jeunesse», a déclaré la présidente du tribunal Marie-Pierre de Montmollin.

Selon la juge, la victime s'en est sortie avec des «lésions moins graves» que ce qui aurait pu se passera avec ce «lynchage». Le tribunal a retenu contre le principal accusé 41 mois de prison, sans sursis, soit près de 3,5 ans, contre deux ans en première instance. Il reste en détention.

La deuxième peine la plus sévère est de 33 mois de prison sans sursis. Un troisième prévenu accusé de 20 mois de prison avec sursis et 20 jours-amende à 10 francs sera expulsé du territoire pour cinq ans.

js, ats