Banque bloquée à Zurich: huit activistes du climat inculpés dont sept Romands

ATS

4.5.2021 - 16:10

ATS

4.5.2021 - 16:10

Huit activistes de la protection du climat dont sept Romands sont inculpés à Zurich pour avoir bloqué l'entrée du Credit Suisse à la Paradeplatz en juillet 2019. Le Ministère public zurichois les met en accusation pour contrainte et violation de domicile. Il réclame des peines pécuniaires avec sursis.

Eine Gruppe Klimaaktivisten der Organisation Collective Climate Justice blockiert den Eingang der Schweizer Bank Credit Suisse, am Montag, 8. Juli 2019, auf dem Paradeplatz in Zuerich. (KEYSTONE/Ennio Leanza)
Le 8 juillet 2019, les huit prévenus ont participé à un sit-in pour bloquer l'accès au bâtiment de la grande banque. Ils n'ont pas seulement bloqué l'accès au bâtiment en s'asseyant devant l'entrée. Ils y ont aussi placé des pots de plantes et des vélos cadenassés entre eux.
KEYSTONE

Les inculpés, qui passeront devant le Tribunal de district de Zurich, sont six femmes et deux hommes, indique mardi le Ministère public. Une seule des huit personnes mises en accusation ne vient pas de Suisse romande. Il s'agit d'un Zurichois.

Le 8 juillet 2019, les huit prévenus ont participé à un sit-in pour bloquer l'accès au bâtiment de la grande banque, parmi des dizaines de militants présents. Ils protestaient ainsi contre les activités bancaires nuisibles pour le climat. Ils exigeaient aussi des grandes banques qu'elles cessent immédiatement de financer l'extraction du charbon, du pétrole et du gaz.

Autres procès possibles

Ils n'ont pas seulement bloqué l'accès au bâtiment en s'asseyant devant l'entrée. Ils y ont aussi placé des pots de plantes et des vélos cadenassés entre eux.

Les policiers ont dû briser des chaînes avec un disque à trancher, puis évacuer les activistes en les portant. Ils ont interpellé 64 personnes. Les huit personnes à juger ces prochaines semaines à une date encore inconnue ne sont probablement pas les seules à être poursuivies.

Militants acquittés à Bâle

En janvier dernier, la justice de Bâle-Ville a acquitté cinq activistes qui avaient bloqué, le même jour avec 14 camarades et pour les mêmes raisons, l'entrée au siège administratif de l'UBS, dans la cité rhénane. La Cour avait estimé que le rassemblement avait été paisible et non menaçant.

Les procès climatiques occupent aussi le Tribunal fédéral. En effet, les juges de Mon Repos doivent se pencher sur le cas des douze activistes du climat qui avaient singé une partie de tennis chez Credit Suisse à Lausanne. Ces militants, qui ont été condamnés par la Cour d'appel du Tribunal cantonal vaudois, ont saisi la Haute Cour en novembre dernier.