Attention arnaque!

Bond des cas impliquant de faux policiers en Suisse latine

lp, ats

7.7.2022 - 11:15

Les polices cantonales de Suisse romande et du Tessin constatent un bond des cas impliquant de faux policiers. Rien que dans la partie francophone du pays, les criminels ont empoché près de 800'000 francs depuis le début de l'année.

À plusieurs reprises cette année, les corps de police suisses ont fait état du phénomène du «faux policier» et averti la population. (image d'illustration)
KEYSTONE

lp, ats

7.7.2022 - 11:15

C'est pourquoi les polices cantonales du concordat latin ont publié un communiqué commun de mise en garde. Avec insistance, elles prient les personnes contactées de ne pas donner suite aux appels des escrocs.

À plusieurs reprises cette année, les corps de police suisses ont fait état du phénomène du «faux policier» et averti la population. Malgré cela, ces dernières semaines, les chiffres sont en forte augmentation.

Près de 200 cas

L'escroquerie du «faux policier» fonctionne presque de la même façon que l'astuce du faux neveu. Dans ces cas d'usurpation d'identité, des personnes âgées sans méfiance sont contactées par téléphone, trompées et mises sous pression. Peu de temps après, elles remettent de l'argent, généralement de très grosses sommes, à des inconnus.

En Suisse romande, presque 200 cas ont été enregistrés depuis le début de l'année, dont 22 lors desquels le délit a été effectivement réalisé. Le préjudice en liquide s'élève à près de 800'000 francs. Le phénomène ne connaît pas de frontière linguistique.

Les auteurs sont très bien organisés et difficiles à confondre. Ils opèrent généralement depuis l'étranger et n'envoient en Suisse que des intermédiaires. Parfois, les victimes sont conduites en taxi sur de grandes distances afin de verser l'argent en mains propres.

lp, ats