Canaries: l'aéroport de La Palma a rouvert

ATS

26.9.2021 - 13:32

L'aéroport de l'île de La Palma, dans l'archipel des Canaries, a rouvert dimanche, vingt-quatre heures après avoir été mis à l'arrêt à cause des cendres dégagées par le volcan Cumbre Vieja. Les vols peuvent reprendre.

Lava flows in an eruption on the island of La Palma in the Canaries, Spain, Thursday, Sept. 23, 2021. A volcano on the small Spanish island in the Atlantic Ocean erupted on Sunday, forcing the evacuation of thousands of people. Experts say the eruption and its aftermath could last for up to 84 days. (AP Photo/Emilio Morenatti)
Image d'illustration 
KEYSTONE/AP Photo/Emilio Morenatti

ATS

26.9.2021 - 13:32

Grâce au travail «de nettoyage des cendres» mené durant la nuit, «l'aéroport de La Palma est de nouveau opérationnel», a annoncé la société gestionnaire des aéroports espagnols (Aena) sur son compte Twitter. Les vols peuvent donc reprendre, «avec l'accord préalable» des autorités de contrôle aérien, a-t-elle ajouté.

Le gestionnaire des aéroports espagnols conseille néanmoins aux voyageurs de consulter leur compagnie aérienne pour s'informer sur l'état de leur vol avant de se rendre sur place.

L'aéroport de La Palma avait été mis à l'arrêt samedi en raison de l'accumulation de cendres sur les pistes. Cette décision avait provoqué de longues files d'attente au port de Santa Cruz de La Palma, les voyageurs cherchant à partir en ferry vers les îles voisines, notamment Tenerife.

Eruption

La fermeture de l'aéroport de La Palma avait coïncidé avec l'apparition de nouveaux foyers de lave, l'effritement d'une partie du cône et une intensification globale de l'activité du volcan, entré en éruption dimanche dernier.

Cette situation a entraîné samedi l'évacuation d'une autre région de l'île, portant à plus de 6200 le nombre des habitants qui ont dû quitter leur domicile depuis une semaine.

Selon les dernières données de Copernicus, le système européen de mesures géospatiales, la lave a détruit jusqu'ici 461 bâtiments – soit 41 édifices de plus en 24 heures – et recouvert 212 hectares, sur cette île dont la principale activité économique est la culture de bananes.

ATS