Champignac: Christophe Reymond et Johanna Gapany distingués

gsi, ats

18.12.2021 - 12:41

Le Champignac d'or 2020/2021 a été décerné à Christophe Reymond, le directeur du Centre patronal. Le Vaudois a été distingué pour cette déclaration: «Le photovoltaïque a bien sûr le vent en poupe et continuera de progresser. Il le faudra, car l'éolien piétine.»

gsi, ats

18.12.2021 - 12:41

Cette citation est issue d'un article paru en novembre 2019 dans 24 heures. Le lauréat n'était pas là samedi à Lausanne pour recevoir la célèbre statuette, lors de la cérémonie du Grand Prix du Maire de Champignac.

Dauphine de Christophe Reymond et également absente samedi, la conseillère aux Etats fribourgeoise Johanna Gapany a hérité du Champignac d'argent. Elle a affirmé sur la RTS-La Première: «Depuis 2002, on a constaté qu'il y avait une certaine stagnation au niveau de l'augmentation ou de la diminution.»

Parmi les 71 candidats en lice, trois espoirs du «champignacisme» ont été distingués. A commencer par Roby Tschopp qui a, lui, fait le déplacement de Lausanne. Le conseiller communal de Val-de-Ruz et ancien candidat au Conseil d'Etat neuchâtelois a été récompensé pour avoir dit: «L'école se targue de mettre l'enfant au centre et je préférerais qu'elle se mette autour de l'enfant.»

Clémentine Rossier, professeure à l'Université de Genève, a aussi reçu une mention pour avoir dit: «Les jeunes ont retardé leur naissance, la fécondité a baissé de manière vraiment très prononcée.»

Finalement, Nicolas Buchs, médecin aux HUG, s'est vu honorer pour cette citation: «Chaque année, en Suisse, il y a 4300 nouveaux cas de cancer colorectal, dont 1700 décès. C'est un tableau un peu noir que je vous dresse: en réalité, il y a de la lumière au bout du tunnel.»

Depuis 1988

Les statuettes du Champignac récompensent depuis 1988 les plus belles performances oratoires romandes. Les nominés sont sélectionnés par les lecteurs du journal La Distinction.

Pour cette édition, les déclarations retenues s'étalaient de novembre 2019 à octobre 2021, sachant qu'il n'y a pas eu de remise de prix l'an dernier à cause du coronavirus.

gsi, ats