Oups On croyait que c'était une copie, finalement, c'est un Rembrandt!

ATS

4.11.2022 - 06:29

Des experts en art néerlandais ont déclaré jeudi qu'une esquisse à l'huile, longtemps considérée comme une imitation et oubliée dans un recoin d'un musée de La Haye, était une oeuvre de Rembrandt. Elle était qualifiée d'imitation grossière par des experts.

Des experts qualifiaient "La montée de la croix" d'imitation grossière.
Des experts qualifiaient "La montée de la croix" d'imitation grossière.
ATS

ATS

4.11.2022 - 06:29

L'esquisse à l'huile «La montée de la croix» qui date des années 1640, a longtemps été considérée comme étant l'oeuvre d'un disciple du maître du XVIIe siècle. Mais de nouvelles recherches menées avec de nouvelles techniques scientifiques, ont permis au musée Bredius de La Haye, où le tableau est exposé depuis son achat en 1921, de déterminer qu'elle avait bel et bien été réalisée par Rembrandt lui-même.

«La qualité des détails est si bien faite que je suis convaincu qu'il s'agit d'un Rembrandt», a déclaré Johanneke Verhave, qui a restauré l'esquisse. Elle a étudié l'oeuvre avec Jeroen Giltaij, ancien conservateur en chef des peintures anciennes au musée Boijmans Van Beuningen de Rotterdam, qui l'a d'abord «redécouverte» en faisant des recherches pour un livre sur Rembrandt il y a environ un an.

«J'ai observé cette oeuvre encore et encore. Les coups de pinceau. Ils sont brillants», a déclaré M. Giltaij auprès de l'AFP. Ce sont ces «larges coups de pinceau» qui l'ont convaincu que l'esquisse était bien un vrai Rembrandt.

Une esquisse préparatoire

L'oeuvre a été achetée par le premier conservateur du musée de La Haye, Abraham Bredius, en 1921. M. Bredius était convaincu qu'il avait acquis un vrai Rembrandt. Mais au fil des ans, de nombreux experts en art l'ont qualifiée d'imitation grossière. Selon eux, les coups de pinceau n'étaient pas suffisamment détaillés pour être un vrai Rembrandt.

Une théorie réfutée par M. Giltaij. «Rappelez-vous qu'il s'agit d'une esquisse à l'huile. Rembrandt est généralement très précis et raffiné, mais ceci est très approximatif», observe-t-il.

«La raison en est que l'esquisse à l'huile est une esquisse préparatoire pour un autre tableau. Il veut montrer la composition, une idée approximative de ce à quoi pourrait ressembler le tableau réel», a-t-il déclaré.

Le croquis fait fortement penser à une peinture réalisée par Rembrandt en 1633, également intitulée «La levée de la croix», aujourd'hui exposée au musée d'art Alte Pinakothek à Munich.

Une réflectographie infrarouge et des scans aux rayons X ont été effectués sur l'esquisse, révélant des observations intéressantes, explique Johanneke Verhave. «Les recherches montrent que l'esquisse comporte plusieurs modifications apportées par l'artiste lui-même en peignant, ce qui signifie que sa composition était un processus créatif», soulève Mme. Verhave.

ATS