Etats-unis Les débris de l'avion F-35 disparu ont été retrouvés - les moqueries pleuvent

ATS/AFP

19.9.2023 - 01:16

L'armée américaine a annoncé lundi après-midi avoir retrouvé les débris d'un avion de combat furtif F-35 recherché depuis environ 24 heures sur la côte est du pays. Le pilote s'était éjecté dimanche après-midi pour une raison encore inconnue.

Le pilote du F-35 s'était éjecté dimanche après-midi pour une raison encore inconnue (archives).
Le pilote du F-35 s'était éjecté dimanche après-midi pour une raison encore inconnue (archives).
ATS

ATS/AFP

19.9.2023 - 01:16

Les militaires, «en coordination étroite avec les autorités locales, ont découvert un champ de débris dans le comté de Williamsburg», en Caroline du Sud, a écrit sur le réseau social X (ex-Twitter) la base militaire Joint Base Charleston.

La découverte de cet appareil militaire de pointe, qui coûte 80 millions de dollars pièce, met fin aux recherches tous azimuts menées par les autorités américaines depuis dimanche après-midi.

Elles avaient appelé les habitants de la région à les aider à localiser la précieuse épave, provoquant nombre de moqueries sur les réseaux sociaux.

Entre stupéfaction amusée et consternation

Comment peut-on perdre un avion de combat coûtant au moins 80 millions de dollars? C'est en effet la question que se sont posée de nombreux Américains, entre stupéfaction amusée et consternation.

Si son pilote a pu s'éjecter «en toute sécurité», on ne sait toujours pas pourquoi il a eu recours à cette option extrême normalement synonyme de danger imminent. Et l'onéreux F-35B Lightning II, fleuron de l'aéronavale américaine, est resté introuvable pendant une journée entière.

«Si vous disposez d'informations susceptibles d'aider nos équipes à localiser le F-35, merci d'appeler le Centre des opérations de défense de la base», avait écrit la Joint Base Charleston sur X (anciennement Twitter) avant la découverte des débris.

Un appel peu ordinaire qui a suscité une myriade de réactions.«On savait que le F-35 était furtif, mais ceci est ridicule», a lancé sur X une élue républicaine de Caroline du Sud, Nancy Mace. «Comment diable perd-on un F-35? Comment est-il possible qu'il n'y ait pas de dispositif de suivi et qu'on demande à la population... imaginez quoi? De trouver un avion et de le remettre» aux autorités? a-t-elle ajouté.

L'un des porte-parole de la base de Charleston a expliqué au Washington Post que l'appareil avait bien un transpondeur – un récepteur-émetteur permettant de le localiser – mais qu'il ne fonctionnait pas «pour une raison que nous n'avons pas encore déterminée».

«C'est pourquoi nous avons lancé un appel public à l'aide», a poursuivi ce porte-parole, Jeremy Huggins.

«Zombie»?

Les autorités se sont pour le moment bornées à répéter qu'une enquête était en cours sur l'«incident». Les débris ont été découverts «à deux heures au nord-est de la Joint Base Charleston», ont-elles dit dans un communiqué transmis à l'AFP. «Nous ne pouvons pas fournir de détails supplémentaires, afin de préserver l'intégrité du processus d'enquête», a déclaré la base.

Sur X, les réactions se sont multipliées au sujet de cet appareil appartenant au très prestigieux Corps des Marines des Etats-Unis. Des internautes ont notamment partagé de faux avis de recherche photoshopés sur des arbres: «F-35 porté disparu. Récompense de 500 dollars».

Et parce que les Etats-Unis ont fourni des milliards de dollars en aide militaire à Kiev, beaucoup ont publié une photo – également manipulée – du président ukrainien Volodymyr Zelensky tout sourire, posant devant un avion de combat. «Les gars, vous avez cherché du côté de l'Ukraine?», a fait mine de demander un internaute. Le président Zelensky réclame avec insistance à l'Occident des avions de combat pour lutter contre l'invasion russe.

Des opposants au président démocrate Joe Biden en ont aussi profité pour accabler son gouvernement. «Il n'y a que sous l'administration Biden que l'armée américaine peut perdre un F-35 à 80 millions de dollars dans les airs», a grincé le commentateur conservateur Benny Johnson dans un post sur X.

Une théorie populaire sur les réseaux sociaux a été que l'avion serait passé en mode «zombie», à savoir qu'il a volé en pilotage automatique. En 1989, un MIG-23 soviétique parti de Pologne s'était écrasé près de Courtrai, en Belgique, après avoir parcouru plus de 900 km sans pilote – le sien s'était aussi éjecté de l'appareil.

ATS/AFP