La veuve de l'ex-dictateur chilien Pinochet est décédée

ATS

17.12.2021 - 01:55

ATS

17.12.2021 - 01:55

Lucia Hiriart, veuve de l'ancien dictateur chilien Augusto Pinochet, est décédée jeudi après-midi à l'âge de 98 ans à son domicile où elle vivait avec tous ses enfants et petits-enfants, a déclaré sa famille. L'annonce de sa mort a provoqué des célébrations de joie.

Lucia Hiriart s'était rendue à plusieurs reprises à l'hôpital militaire de Santiago ces derniers mois (archives).
KEYSTONE

«Nous avons le grand regret d'annoncer le décès de notre chère mère, Lucia Hiriart de Pinochet», a indiqué dans une brève déclaration, son fils cadet, Marco Antonio Pinochet.

Mme Hiriart Rodriguez, considérée comme la femme forte du régime militaire, s'était rendue à plusieurs reprises à l'hôpital militaire de Santiago ces derniers mois. Elle a eu 98 ans le 10 décembre, jour du 15e anniversaire de la mort de son mari, selon l'acte de naissance auquel l'AFP a eu accès.

Dans un livre biographique écrit par la journaliste Alejandra Matus, Mme Hiriart Rodriguez affirme toutefois que sa naissance a été déclarée un an après sa naissance, de sorte qu'elle aurait eu en réalité 99 ans.

«La vieille est-elle morte?»

«Je pense que le départ de Lucia est un événement important qui marque la fin d'une époque, où il y avait plus de lumières que d'ombres. Une étape de l'histoire dont les leçons doivent être transmises aux générations futures», a déclaré le sénateur de droite Iván Moreira, dans une vidéo.

Immédiatement après l'annonce de la mort de Lucia Hiriart par des médias locaux, les automobilistes ont commencé à klaxonner en guise de célébration. Des centaines de personnes se sont aussi rassemblées sur la place d'Italie, dans le centre de Santiago.

Sur Twitter, il existe un compte parodique qui s'appelle «La vieille est-elle morte?», suivi par 54'000 personnes, qui donnait quotidiennement des nouvelles de l'état de santé de Lucia Hiriart. Aujourd'hui, il n'a publié qu'un «oui», qui a été partagé par plus de 23'000 comptes.

Ce décès survient trois jours avant le second tour de la présidentielle entre Gabriel Boric, de gauche, et José Antonio Kast, d'extrême droite, qui revendique l'héritage de la dictature de Pinochet. Le général, qui a dirigé le Chili entre le 11 septembre 1973 et le 11 mars 1990 après un coup d'Etat, laisse derrière lui un bilan de plus de 3200 morts et de personnes disparues.

ATS