Darmanin accusé de viol

La juge prononce la fin des investigations

ATS

13.9.2021 - 21:24

ATS

13.9.2021 - 21:24

La juge d'instruction en charge de l'enquête visant Gérald Darmanin pour «viol» a prononcé début septembre la fin des investigations sans mettre en examen le ministre de l'Intérieur, orientant le dossier vers un non-lieu, a appris l'AFP lundi auprès de deux sources proches du dossier, confirmant une information de Mediapart.

French Interior Minister Gerald Darmanin gestures as she speaks during a joint media conference with Switzerland's Justice Minister Karin Keller-Sutter after a meeting at the Interior Ministry in Paris, Tuesday, May 25, 2021. (AP Photo/Michel Euler)7
Devant les policiers, en février 2018, M. Darmanin a confirmé avoir eu une relation sexuelle avec Mme Patterson-Spatz.
KEYSTONE

Il appartient désormais au parquet de Paris, qui n'a pas souhaité confirmer, de prendre ses réquisitions avant la décision finale de la juge d'instruction. La plaignante, Sophie Patterson-Spatz, accuse le ministre de viol et a porté plainte pour la première fois en 2017 et l'affaire a connu de longs démêlés procéduraux.

En mars 2009, la plaignante s'était adressée à l'élu, alors chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP (ancêtre de LR), pour tenter de faire réviser une condamnation de 2004 pour chantage et appels malveillants à l'égard d'un ex-compagnon.

Selon elle, M. Darmanin lui aurait fait miroiter son appui auprès de la Chancellerie via une lettre, en échange de faveurs sexuelles qu'elle aurait acceptées, se sentant contrainte de «passer à la casserole», selon son expression devant les enquêteurs.

Devant les policiers, en février 2018, M. Darmanin a confirmé avoir eu une relation sexuelle avec Mme Patterson-Spatz, mais selon lui librement consentie et à l'initiative de la plaignante: «Il n'y a eu aucune contrepartie».

ATS