Follatères Des cactus envahissants préoccupent la commune de Fully 

vs, ats

25.11.2022 - 16:18

La propagation de cactus dans la réserve naturelle des Follatères inquiète la commune de Fully (VS) qui les a fait arracher. Mais d'autres ont été replantés, menaçant «l'équilibre naturel du site».

En raison de ses épines, le cactus et une plante difficile à arracher.
En raison de ses épines, le cactus et une plante difficile à arracher.
ATS

vs, ats

25.11.2022 - 16:18

Les cactus sont apparus «ces dernières années» sur le site des Follatères, également appelé réserve naturelle du Mont-Rosel. «Amateur de climat sec et chaud, ce végétal envahissant et non indigène n'est pas le bienvenu dans le périmètre des prairies et pâturages secs d'importance nationale», prévient la commune de Fully vendredi dans un communiqué.

La commission des Follatères a donc décidé d'arracher les cactus se trouvant sur le territoire communal, sauf un pied. Un travail harassant notamment en raison des épines du végétal «qui s'infiltrent partout».

La plante fait désormais l'objet d'une surveillance. Jean-Baptiste Bruchez, garde forestier et membre de la commission des Follatères, a constaté que «des cactus avaient été replantés. L'objectif du site étant la préservation d'un équilibre naturel, toute intervention humaine, même bien intentionnée, n'est pas souhaitée», souligne-t-il.

Collecte de pierres interdite

La commune rappelle aussi que la protection du site passe aussi par celle des pierriers. Ce ne sont pas de simples «tas de cailloux. (...). Outre les lichens, ils abritent notamment de nombreuses espèces d'insectes ainsi que des reptiles», et y prélever des pierres est interdit.

La réserve des Follatères dans la région du coude du Rhône est «l'un des sites les plus riches de Suisse en matière de biodiversité végétale», relève Dominique Rast, président de la commission. Actuellement, quelque «500 hectares de forêts de chênes, pinède, steppe rocheuse et prairie sèche s'y épanouissent».

vs, ats