Genève Des conteurs font la promotion de la biodiversité auprès des élèves

tb, ats

17.11.2022 - 15:25

A Genève, une classe de 6P de l'école Peschier a participé jeudi matin à un spectacle conté accompagnant la plantation de quatre saules blancs dans le Parc Bertrand. Cette cérémonie marquait l'inauguration du projet «Plante ton arbre!» qui allie culture, écologie et pédagogie.

Des élèves d'une classe de 6P de l'Ecole Peschier ont participé jeudi à un spectacle entourant la plantation de quatre saules blancs dans le parc Bertrand.
Des élèves d'une classe de 6P de l'Ecole Peschier ont participé jeudi à un spectacle entourant la plantation de quatre saules blancs dans le parc Bertrand.
ATS

tb, ats

17.11.2022 - 15:25

Conçu par le directeur du Théâtre Spirale, Patrick Mohr, ce projet vise «à renouer en poésie les liens entre la population et la nature». Il s'adressera à plus de 10'000 élèves d'ici mi-mars 2023. Au total, une trentaine de représentations scolaires sont prévues autour d'arbres nouvellement plantés, ainsi que 90 spectacles et 120 ateliers dans les écoles.

Des conteurs se déplaceront aussi dans les EMS ainsi que dans les foyers pour les personnes en situation de handicap et auprès des migrants. Ce projet soutenu par le Département de l'instruction publique s'articule autour des plantations d'arbres prévues par la Ville de Genève jusqu'au printemps. Le Service municipal des espaces verts est étroitement associé à cette initiative.

«Le figuier magique»

Parmi les contes retenus pour évoquer l'importance des liens entre la nature et l'homme figure le récit algérien «Le figuier magique», qui a été raconté jeudi aux élèves de la classe de 6P. Très enthousiastes et peu impressionnés par la présence des officiels, les élèves avaient déjà été sensibilisés à l'importance de la biodiversité en ville lors d'un atelier théâtral.

«Vous êtes les marraines et les parrains de ces saules!» a rappelé Patrick Mohr aux enfants. Comme le conseiller administratif Alfonso Gomez, il les a encouragés à en prendre soin. «Ce sont des êtres vivants qui communiquent entre eux par leurs racines», a relevé l'élu écologiste. «Mais en quelle langue?» a demandé un élève. Les enfants ont ensuite planté des graines de fleurs indigènes au pied des arbres.

Une fête

Le projet «Plante ton arbre!» se terminera par une grande «fête des racines» au Théâtre de la Parfurmerie. Pendant deux week-ends, soit du 17 au 19 mars et du 24 au 26 mars, des spectacles, des concerts et une installation d'arbres magiques préparés par les enfants permettront de poursuivre la réflexion. Des conteurs, mais aussi des botanistes, des ingénieurs forestiers et des bûcherons évoqueront leur rapport aux arbres et à l'environnement.

tb, ats