Des explosions dans une mosquée chiite de Kandahar

ATS

15.10.2021 - 13:48

Le bilan provisoire des explosions survenues vendredi dans une mosquée chiite de la ville de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, s'élève à au moins 32 morts et 53 blessés, a indiqué à l'AFP une source médicale.

ATS

15.10.2021 - 13:48

Les talibans bloquent la zone après des attentats-suicides lors des prières de l'assemblée du vendredi à la mosquée des musulmans chiites de Kandahar, en Afghanistan, le 15 octobre 2021.
Les talibans bloquent la zone après des attentats-suicides lors des prières de l'assemblée du vendredi à la mosquée des musulmans chiites de Kandahar, en Afghanistan, le 15 octobre 2021.
EPA

«Trente-deux morts et 53 blessés ont été amenés à notre hôpital jusqu'ici», a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'hôpital central de Kandahar, sous couvert d'anonymat.

L'explosion a touché le lieu de culte chiite, située dans le centre de Kandahar, au moment de la grande prière hebdomadaire du vendredi, a constaté un journaliste de l'AFP.

«Nous sommes attristés d'apprendre qu'une explosion a eu lieu dans une mosquée de la confrérie chiite (...)de la ville de Kandahar, dans laquelle un certain nombre de nos compatriotes ont été tués et blessés», a tweeté le porte-parole taliban du ministère de l'Intérieur, Qari Sayed Khosti.

Trois explosions

Un témoin, ayant requis l'anonymat, a raconté à l'AFP avoir entendu trois explosions, une à la porte principale de la mosquée, une autre dans sa partie sud et la dernière là où les croyants viennent faire leurs ablutions.

Une quinzaine d'ambulances se sont rendues sur place, alors que les forces de sécurité talibanes ont été déployées aux abords du site, dont l'accès restait bloqué, a constaté le journaliste de l'AFP.

De premières images de l'intérieur de la mosquée, ne pouvant être authentifiées dans l'immédiat, montraient des corps ensanglantés étendus sur le sol de la mosquée Fatemieh, également connue sous le nom de mosquée Imam Bargah.

Ces explosions surviennent exactement une semaine après un attentat-suicide contre une mosquée chiite de Kunduz (nord-est), revendiqué par l'organisation Etat islamique et qui a fait plusieurs dizaines de victimes.

ATS