Deux provinces reculent sur la vaccination obligatoire

ATS

4.11.2021 - 07:27

Le Québec et l'Ontario, les deux provinces canadiennes les plus touchées par la pandémie de Covid-19, ont annoncé mercredi qu'elles ne suspendraient finalement pas leurs travailleurs de la santé non vaccinés contre le coronavirus. 97% des employés de la santé ont reçu au moins une dose de vaccin.

ATS

4.11.2021 - 07:27

Un groupe de travailleurs de première ligne comprenant des professionnels de la santé et des membres de la police et des pompiers se rassemble pour une manifestation silencieuse devant l'Assemblée législative de l'Ontario à Toronto, le lundi 13 septembre 2021.
Un groupe de travailleurs de première ligne comprenant des professionnels de la santé et des membres de la police et des pompiers s'était notamment rassemblé pour une manifestation silencieuse devant l'Assemblée législative de l'Ontario à Toronto, le 13 septembre 2021.
KEYSTONE

Les travailleurs de la santé non vaccinés québécois ne toucheront pas de «prime Covid» et devront se soumettre à un test de dépistage trois fois par semaine, faute de quoi ils seront suspendus. La vaccination sera néanmoins obligatoire pour les nouveaux employés.

«On a tout essayé pour vacciner le dernier 3%», a souligné le ministre québécois de la santé, Christian Dubé, admettant son «incompréhension» à l'égard de ce «noyau dur» qui refuse de se faire vacciner. «Malheureusement, notre réseau de la santé dans notre situation actuelle ne peut pas se passer de ces personnes-là», a-t-il déploré.

L'obligation vaccinale du personnel de la santé devait s'appliquer d'ici au 15 novembre au Québec, après avoir été repoussée d'un mois en raison de la «pression trop forte» sur le réseau qu'aurait exercé le retrait des 14'000 employés non vaccinés.

Environ 5000 travailleurs non vaccinés sont en «contact direct avec le patient», selon cette même source.

Conséquences trop lourdes

Province voisine et la plus peuplée du Canada, l'Ontario a annoncé dans la foulée une décision similaire, prenant en compte «les conséquences du départ potentiel de dizaines de milliers de travailleurs de la santé» par rapport «au petit nombre de transmissions épidémiques actuellement actives dans les hôpitaux», selon un communiqué.

La vaccination est également imposée aux 300'000 fonctionnaires fédéraux canadiens depuis la fin octobre, faute de quoi ils seront placés en congé sans solde à la mi-novembre.

Cette semaine, les compagnies aériennes Air Canada et WestJet, ainsi que le réseau des transports en commun de Toronto ont annoncé avoir suspendu plus de 1200 employés non vaccinés.

ATS