Procès Diffamation: un élu lausannois et une journaliste acquittés

gsi, ats

24.2.2023 - 11:27

Attaqués pour diffamation, le conseiller communal lausannois Benoît Gaillard et une journaliste ont été acquittés vendredi par la justice. Ils étaient accusés d'avoir utilisé la formule «propriétaire voyou» au sujet d'une société immobilière.

Benoît Gaillard est libéré de l'accusation de diffamation, tout comme la journaliste qui avait relayé ses propos dans 24 Heures (archives).
Benoît Gaillard est libéré de l'accusation de diffamation, tout comme la journaliste qui avait relayé ses propos dans 24 Heures (archives).
ATS

gsi, ats

24.2.2023 - 11:27

Par ces propos, Benoît Gaillard avait souhaité dénoncer l'enlisement d'un chantier au centre-ville de Lausanne, surnommé la «verrue» de Bel-Air. «La Ville a trop longtemps accordé foi aux engagements d'un propriétaire voyou», avait affirmé l'élu socialiste, cité par la journaliste dans un article publié en mai 2019 par 24 Heures.

Contrairement au Ministère public, qui avait requis des jours-amende avec sursis, le Tribunal d'arrondissement de Lausanne a estimé que les deux prévenus n'étaient pas coupables de diffamation, qu'ils n'avaient pas porté atteinte à l'honneur de cette entreprise.

Selon la Cour, le terme «voyou» n'a pas été utilisé comme «allégation de faits», à savoir que les activités de la société auraient relevé de la délinquance, mais comme un «jugement de valeur». De plus, la mise contexte dans l'article était suffisante pour permettre au lecteur de comprendre dans quel sens avait été utilisé ce mot.

gsi, ats