Double assassinat en 2016: peine à perpétuité confirmée à Zurich

gf, ats

22.6.2021 - 10:33

La justice zurichoise confirme en appel la condamnation à 20 ans de prison d'un ancien patron d'une société de transports routiers pour un double assassinat commis en 2016. Elle a en revanche réduit la peine de ses deux complices, à savoir son épouse et un ami.

gf, ats

22.6.2021 - 10:33

Scales of justice in a court room of the Amthaus Bern on Hodlerstrasse 7 in Berne, Switzerland, where the Regional Court Bern-Mittelland is housed, pictured on October 24, 2017. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Eine Waage der Gerechtigkeit in einem Gerichtssaal des Amthauses Bern an der Hodlerstrasse 7, Sitz des Regionalgerichts Bern-Mittelland, aufgenommen am 24. Oktober 2017. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)
La Cour suprême zurichoise a reconnu mardi l'ancien patron bernois d'une société de transports coupable d'assassinats, de brigandages d'extorsion et chantage, enlèvement, séquestration et escroqueries. (image d'illustration)
KEYSTONE

Le principal prévenu, âgé de 31 ans, a tué deux hommes: un Zurichois de 39 ans et un Serbe de 25 ans habitant dans le canton de Berne. Il leur a obstrué bouche et nez avec un ruban adhésif jusqu'à ce qu'ils meurent par asphyxie. Les corps des victimes ont été retrouvés à Boppelsen (ZH) et à Utzigen (BE).

Les trois prévenus ont tué les deux hommes dans le canton de Berne pour s'emparer d'une voiture et d'un camion qui appartenaient aux deux victimes. Les deux véhicules ont ensuite été revendus. Un différend entre le principal accusé et la victime serbe est à l'origine de son assassinat. Pour la victime zurichoise, le motif est l'argent que le principal accusé pouvait tirer de la revente de son camion.

Pas d'internement

La Cour suprême zurichoise a reconnu mardi l'ancien patron bernois d'une société de transports coupable d'assassinats, de brigandages d'extorsion et chantage, enlèvement, séquestration et escroqueries. En le condamnant à la prison à perpétuité, elle confirme le verdict prononcé en décembre 2019 par le Tribunal de district de Bülach (ZH).

Les juges cantonaux ont, en revanche, renoncé à ordonner l'internement du prévenu, comme le demandait le Ministère public. Ils ont en outre réduit les peines des deux complices de l'assassin. L'épouse de ce dernier, âgée de 30 ans, écope de 12 ans et deux mois au lieu de 13 ans alors que l'ami du principal accusé, âgé de 38 ans, voit sa sanction réduite de 13 à 11 ans et 11 mois.

gf, ats