Explosion dans des immeubles en Sicile: au moins sept morts

ATS

13.12.2021 - 09:17

ATS

13.12.2021 - 09:17

Quatre nouveaux corps ont été retrouvés par les sauveteurs dans les décombres d'immeubles effondrés ou touchés par une explosion survenue samedi soir à Ravanusa, en Sicile. Le sinistre pourrait être dû à une fuite de gaz. Cela porte à 7 le décompte officiel des morts.

Italian firefighters and rescuers search for survivors among the rubble of a collapsed building, in Ravanusa, Sicily, Italy, Sunday, Dec. 12, 2021. (Italian Firefighters Vigili del Fuoco via AP)
Les autorités estiment que l'explosion, qui a détruit quatre immeubles, pourrait être due à une fuite de gaz.
KEYSTONE

«Les recherches se poursuivent sans relâche» pour retrouver deux autres personnes disparues après l'explosion qui a détruit samedi soir quatre immeubles résidentiels dans la ville de Ravanusa, dans le Sud de l'île italienne, a ajouté l'unité régionale de la protection civile de Sicile sur Facebook.

Les quatre corps ont été retrouvés à l'aube. «Un nouveau jour de recherches commence douloureusement», selon un commentaire d'une photographie montrant des pompiers debout dans les ruines des immeubles, publiée sur le compte Twitter de leur service régional.

Deux femmes avaient été retrouvées vivantes dans les décombres tôt dimanche par des chiens renifleurs mais les sauveteurs n'ont perçu aucun signe de vie depuis lors.

L'explosion a mis à terre quatre immeubles, dont un de quatre étages, dans un quartier résidentiel du centre de Ravanusa, ville de quelque 11'000 habitants, selon l'unité de la protection civile.

Des images télévisées montrent un amoncellement gigantesque de gravats avec, aux alentours, des immeubles calcinés et endommagés.

Odeur de gaz

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'explosion, survenue samedi à 20h30. Les autorités estiment qu'elle pourrait être liée à une fuite de gaz.

La compagnie de distribution de gaz naturel Italgas a expliqué dans un communiqué n'avoir reçu aucun rapport sur des fuites de gaz durant la semaine qui a précédé le sinistre.

Aucun chantier n'était en cours sur la section affectée et le réseau de distribution de la ville a subi des inspections complètes en 2021 comme en 2020, selon la compagnie.

«Des voisins m'avaient dit qu'il y avait une odeur de gaz», a déclaré à des médias italiens un habitant, Calogero Bonanno.

«J'ai entendu un énorme fracas, comme si une bombe avait explosé ou un avion s'était écrasé sur la maison», a-t-il encore raconté.

«Puis, les fenêtres ont explosé. Nous sommes immédiatement descendus dans la rue, il y avait du feu partout, des débris tout autour», a poursuivi cet homme qui s'est enfui avec son épouse, leurs trois enfants et ses beaux-parents. «C'est un miracle que nous soyons vivants».

ATS