Feux au Pays basque: près de 800 hectares de végétation détruits

ats

21.2.2021 - 15:37

In this photo provided by the Santa Barbara County Fire Department, a firefighter knocks down flames as they approach a ranch near the Las Flores Canyon area west of Goleta, Calif., in the early morning hours of Thursday, June 16, 2016. The wildfire burning in rugged coastal canyons west of Santa Barbara is growing as it feeds on vegetation that hasn't burned in 70 years. (Mike Eliason/Santa Barbara County Fire Department via AP)
Image d'illustration 
KEYSTONE/Mike Eliason/Santa Barbara County Fire Department via AP

Quelque 70 pompiers restaient engagés dimanche au Pays Basque sur des incendies de basse et moyenne montagne qui ont détruit 790 hectares de végétation depuis samedi. Aucune victime n'est à déplorer.

De la végétation d'altitude à flanc de montagne, principalement des broussailles, de la lande, de la forêt, ont été parcourus depuis samedi par une multitude de petits foyers, attisés par des vents violents, jusqu'a 100km/h en relief. Au plus fort du dispositif en soirée, près de 170 pompiers, des Pyrénées-Atlantiques, ont été mobilisés, renforcés par des effectifs des Landes et Hautes-Pyrénées.

De deux principaux foyers menaçant samedi, l'un était dimanche en mi-journée éteint et sous surveillance dans le secteur d'Urrugne-Biriatiou. L'autre dans le secteur d'Ascain-La Rhune ne progressait plus, mais certaines zones en altitude restaient trop inaccessibles pour l'éteindre, a précisé la préfecture à l'AFP.

Septante randonneurs évacués

Aucun blessé n'a été recensé, mais environ 70 randonneurs avaient été évacués par précaution samedi, d'autres étant invités à rebrousser chemin par la gendarmerie qui bloquait les accès. Seules une grange et une bergerie, non occupées, ont été détruites par le feu, a précisé de même source.

Le contexte météo s'avérait à priori plus favorable dimanche, avec des vents moins forts attendus – des rafales de 60-70 km/h – et des prévisions de pluie en fin de journée.

Une enquête de gendarmerie est en cours pour déterminer l'origine des incendies, l'un des deux foyers principaux étant probablement venu de Navarre, en Espagne voisine.

Retour à la page d'accueil

ats