Vallorbe

Une rave party illégale sur un pâturage réunit près de 2'000 fêtards

ll, ats

6.9.2021 - 14:29

ll, ats

6.9.2021 - 14:29

Entre 1500 et 2000 personnes ont participé ce week-end à une rave party illégale sur un pâturage près de Vallorbe (VD). L'organisateur de ce rassemblement non autorisé a été identifié. Des dizaines de véhicules mal parqués ont été amendés.

Youths stand in a field during clashes as police tried to break up an unauthorized rave party near Redon, Brittany, Friday June 18, 2021. Police repeatedly fired tear gas and charged clusters of violent partiers who hurled metal balls, gasoline bombs and other projectiles at security forces, according to images of the clashes shared online and the top government official in the region. Local authorities estimated about 1,500 people took part despite a local ordinance banning the event. (AP Photo)
Les fêtards avaient monté une scène. «Il y avait un DJ et des concerts», relate la police. (photo d'illustration).
KEYSTONE

La manifestation a commencé samedi vers 21h00 et s'est terminée dimanche vers la fin de la matinée, a expliqué lundi à Keystone-ATS la police vaudoise, confirmant un article de La Région. Les participants venaient de Suisse, et vraisemblablement de l'étranger.

La police a été avisée par un appel au 117. A son arrivée sur place, vers 22h10, il n'a «pas été possible de stopper la rave party en raison du nombre déjà très élevé de personnes présentes, environ 1000 personnes», a expliqué la police.

Les fêtards avaient monté une scène. «Il y avait un DJ et des concerts», relate la police. Les participants avaient gagné les lieux en train, à pied et souvent en voiture. «De nombreux véhicules étaient parqués de manière sauvage».

Organisateur dénoncé

L'organisateur, un Vaudois de 20 ans, a été identifié et sera dénoncé auprès de l'autorité compétente. Il lui est reproché d'avoir organisé une manifestation sans autorisation ainsi que d'avoir violé diverses lois cantonales, notamment sur les restrictions Covid, l'environnement et la faune.

Le propriétaire du terrain a également porté plainte. «Bien que le champ ait été en partie nettoyé par les participants, il reste des dégâts causés par les souillures ainsi que par les déchets», écrit la police. Les sols ont été piétinés et altérés par les nombreux participants ainsi que par leurs voitures. Des clôtures ont été endommagées et un réservoir de 20'000 litres d'eau a été souillé. Il devra être entièrement vidé puis nettoyé.

ll, ats