«Hope» : une sculpture inaugurée à Glasgow pour symboliser l'optimisme face à la crise climatique

Relax

9.12.2021 - 19:36

Elle mesure 23 mètres de haut et a été sculptée à partir de matériaux recyclés. Inaugurée le 8 décembre dans un parc de Glasgow, la statue «Hope» représente un enfant androgyne et symbolise l'espoir face à la crise climatique. 

Inaugurée le 8 décembre dans un parc de Glasgow, la statue "Hope" représente un enfant androgyne et symbolise l'espoir face à la crise climatique.
The Hope Sculpture / Twitter

Relax

9.12.2021 - 19:36

L'inauguration de cette œuvre signée Steuart Padwick a eu lieu mercredi 8 décembre à Cuningar Loop, dernière mine de charbon en activité de Glasgow transformé en parc. Le lieu abrite également une installation d'essai du British Geological Survey, organisme qui étudie la possibilité de tirer une énergie géothermique sans émission de carbone à partir d'anciens puits de mine inondés.

«The Hope» mesure précisément 23 mètres de haut et représente un enfant qui, bras tendus vers le ciel, semble résolument optimiste. Juchée sur un trépied censé rappeler les cheminées en brique industrielles (autrefois emblématiques du paysage urbain de la ville écossaise), la sculpture a été conçue à partir de béton sans ciment et de verre recyclé. Elle représente à la fois un message d'espoir et un rappel des objectifs mondiaux pour le climat fixés lors de la COP26, qui s'est déroulée en novembre dernier à Glasgow.

Deux autres sculptures «Hope» ont été installées à Glasgow : une figure en bois d'épicéa de 4,5 mètres de haut que l'on peut admirer à la gare centrale, ainsi qu'un triptyque de statuettes colorées fabriqué à partir d'acier recyclé et installé dans les jardins de l'université de Strathclyde.

L'artiste Steuart Padwick avait déjà fait parler de lui auparavant, notamment avec deux statues en bois installées dans la ville de Londres. Baptisées «Head Above Water» et «Talk to Me», ces œuvres ont été créées pour soutenir une campagne axée autour de la santé mentale.

Relax