Incendies de véhicules Un intérimaire de l'usine Stellantis arrêté et déféré

ATS

15.2.2023 - 18:31

Un intérimaire de l'usine Stellantis de Sochaux (Doubs) a été arrêté et déféré mercredi dans le cadre de l'enquête sur l'intrusion et l'incendie de véhicules sur le site le week-end dernier, a-t-on appris mercredi du parquet de Montbéliard.

Le site de Stellantis à Sochaux avait été le théâtre d'incendies.
Le site de Stellantis à Sochaux avait été le théâtre d'incendies.
ATS

ATS

15.2.2023 - 18:31

Dans la nuit de samedi à dimanche, une cinquantaine de véhicules avaient été endommagés par le feu. Les voitures étaient garées sur un vaste parking sous des panneaux solaires qui ont également brûlé sur plusieurs mètres, pour un préjudice d'environ 3 millions d'euros (la même somme en francs).

Une information judiciaire a été ouverte dimanche et un intérimaire a été interpellé lundi. Il sera présenté mercredi en fin de journée à un juge d'instruction, a indiqué à l'AFP la procureure de Montbéliard, Ariane Combarel.

Le suspect, qui a badgé sa carte pour entrer sur le site, «ne reconnaît pas, en l'état, l'intégralité des faits», a précisé la procureure. Des expertises sont toujours en cours, notamment pour savoir s'il est vraiment intervenu seul, comme les premiers éléments de l'enquête le suggèrent. Mais il n'y a pas encore de «certitudes», a indiqué la magistrate.

Il était «présenté comme un ouvrier modèle», a-t-elle ajouté. Une expertise psychiatrique pourrait être demandée.

L'usine Stellantis de Sochaux produit chaque jour 1200 véhicules, des Peugeot 3008 et 5008. Début février, la direction de l'usine avait annoncé l'arrêt de l'équipe de nuit, diminuant d'un tiers les capacité de production du site, pour s'adapter au «programme de production», avait alors justifié la direction.

ATS