Iouri Gagarine boudé par les Américains

ATS

13.4.2020 - 02:10

Le 12 avril 1961, Youri Gagarine est devenu le premier homme à effectuer une mission en orbite, symbolisant pour un temps la domination de l'URSS dans la conquête spatiale face aux Etats-Unis (archives).
Source: KEYSTONE/AP/Alexander Zemlianichenko

La Russie a accusé dimanche les Etats-Unis de «désinformation» après des messages des autorités américaines célébrant la journée internationale du vol spatial habité sans mentionner son premier auteur: le cosmonaute soviétique Iouri Gagarine.

Le Département d'Etat américain a publié sur son compte Facebook en langue russe un court message pour le 59e anniversaire du premier vol habité dans l'espace, mais sans citer le nom de Gagarine. Sur le site Internet du Département, un article posté pour marquer cette journée ne comporte pas non plus le nom du cosmonaute.

«Ne pas le rappeler, c'est de la désinformation et une technique sournoise de l'époque de la post-vérité», a immédiatement réagi le ministère russe des Affaires étrangères, dans un message publié sur son compte Facebook.

«Celle d'emmerdeurs»

Le 12 avril 1961, Youri Gagarine est devenu le premier homme à effectuer une mission en orbite, symbolisant pour un temps la domination de l'URSS dans la conquête spatiale face aux Etats-Unis. Avant que des astronautes américains ne marchent sur la lune en 1969.

Depuis 2011, le 12 avril est officiellement reconnu par les Nations Unies comme la Journée mondiale du vol spatial habité.

Sur son compte Twitter, le directeur de l'Agence spatiale russe, Dmitri Rogozine, a lui aussi répondu aux messages du Département d'Etat américain. «Les tentatives d'effacer l'empreinte russe dans l'histoire mondiale ne fera pas disparaître notre mémoire, mais celle d'emmerdeurs qui font ça de l'autre côté de l'océan», a-t-il affirmé.

Retour à la page d'accueil

ATS