«Je me suis réveillé à l’hôpital et j’ai appris que mes amis étaient morts»

dor

27.9.2019

Une chorale chante lors de la cérémonie en hommage aux six Suisses décédés en Suède, le 30 janvier 2019.
Keystone/Peter Schneider

Six jeunes Suisses ont perdu la vie en janvier dans un accident de la route en Suède. Pour la première fois, l’unique survivant s’exprime publiquement à propos de cette nuit terrible.

L’unique survivant d’un grave accident survenu le 12 janvier dans le nord de la Suède prend la parole pour la première fois dans un nouveau film documentaire suédois. L’homme originaire d’Adelboden raconte la terrible nuit au cours de laquelle ses six amis et lui ont pris la route en minibus pour retourner en Suisse, rapporte «Blick». Dès la première étape, un trajet d’environ 24 heures jusque Stockholm, le trajet retour a pris une tournure épouvantable. Dans l’obscurité et par une météo capricieuse, le minibus des amis suisses a dérapé près de Kiruna, la ville la plus septentrionale de Suède, et heurté de plein fouet un camion arrivant en sens inverse.

Six des sept jeunes hommes y ont laissé leur vie. Ilja B., endormi au moment de la collision, a survécu miraculeusement. Il a été transporté en hélicoptère vers un hôpital. «Je ne me suis réveillé qu’à l’hôpital et j’ai demandé à la médecin comment allaient mes amis. Un instant plus tard, j’ai appris qu’ils étaient morts. Mais je ne m’en rendais pas bien compte», raconte l’homme de 24 ans dans le film documentaire d’une heure diffusé ce mercredi par la Sveriges Television (SVT).

Les hommes âgés de 20 à 30 ans et pour la plupart originaires d’Adelboden (canton de Berne) ont passé la semaine précédant l’accident dans le nord de la Suède à pêcher sur la glace, à skier et à chercher des aurores boréales.

Fin janvier, des milliers de personnes ont fait leurs adieux aux six victimes à l’occasion de funérailles poignantes à Frutigen.

Le conducteur du camion prend la parole dans le film

Les familles des victimes ainsi que le conducteur du camion impliqué dans l’accident et un témoin oculaire prennent la parole dans le film. Le chauffeur explique au journaliste suédois qu’il a ralenti avant le virage et qu’il était collé au bord de la route, rapporte «Blick». Ensuite, tout est allé très vite, indique-t-il, ajoutant que le minibus des amis suisses s’est littéralement écrasé contre son véhicule minier de 90 tonnes. «Il y a eu un bruit, décrit le conducteur. Comme du métal qui s’était brisé.» Dehors, à la lumière d’une lampe frontale, on aurait dit qu’une bombe avait explosé, affirme-t-il. «Il y avait des objets dans la forêt 20 ou 30 mètres plus loin, éparpillés dans toutes les directions.» Le silence était absolu, raconte-t-il.

L’accident s’est produit près de Kiruna, la ville la plus septentrionale de Suède.
Google Maps

Immédiatement après l’accident, les habitants ont décrit le lieu de l’accident comme un «virage de la mort» dans lequel des situations délicates se produisent fréquemment. Les autorités compétentes auraient toujours ignoré leurs avertissements. Depuis, la vitesse maximale à cet endroit a été réduite de 90 à 70 km/h, indique «Blick».

Les images du jour

Retour à la page d'accueil