La Confédération met en garde contre épidémie de peste porcine

Silvana Guanziroli

29.11.2019 - 14:16

En Allemagne, des exercices de situation de crise ont déjà lieu: au cours d’un exercice, des hommes en combinaison de protection transportent un (faux) cadavre de sanglier jusqu’à un conteneur de collecte.
Keystone

Elle progresse en Europe. La peste porcine africaine attaque les sangliers et les porcs domestiques et les fait mourir dans des conditions misérables. La Confédération craint une épizootie imminente en Suisse.

Les dernières informations au sujet de la peste porcine datent de mardi. En Pologne, près de la frontière avec l’Allemagne, le pathogène a été détecté sur deux cadavres de sangliers. Cela porte à 22 le nombre de cas enregistrés dans le pays. En réalité, il s’avère déjà que l’épizootie apparaît également plus à l’ouest. Début novembre, l’office vétérinaire belge a confirmé la présence de la maladie chez un sanglier mort.

Ces informations préoccupent les experts suisses. L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires a désormais émis le niveau d’alerte maximal pour cette épizootie. L’autorité avertit sur sa page d’accueil: «La peste porcine africaine se propage en Europe et pourrait gagner un jour la Suisse. C’est pourquoi […] l’OSAV met en vigueur […] de nouvelles directives techniques.»

Ces instructions doivent absolument être suivies par la population, poursuit l’autorité. «Ces dernières visent, en cas d’apparition d’un foyer, à contenir la propagation de l’épizootie dans les populations de sangliers suisses et ainsi aussi éviter la transmission aux porcs domestiques.»

La propagation de l’épizootie jusqu’à aujourd’hui (en rouge, rose et bleu). La peste porcine africaine continue de se propager vers l’Europe de l’Ouest. Elle est apparue en Belgique et en Pologne.
Indicative map of EU Commission

Qu’est-ce que la grippe porcine africaine?

Cette infection virale est presque toujours mortelle pour les porcs domestiques et les sangliers infectés. Il n’existe pas de vaccin contre la maladie. Afin d’éviter toute propagation ultérieure, les élevages infectés doivent être entièrement abattus.

Sous la forme aiguë de la maladie, les animaux présentent les symptômes suivants: fièvre élevée, morts subites dans la porcherie, coloration bleue de la pointe des oreilles et des extrémités, hémorragies au niveau de la peau.

Si ces symptômes apparaissent, le propriétaire de l’élevage doit en informer immédiatement les autorités.

Comment les animaux sont-ils infectés?

Le virus se transmet par contact direct entre animaux; ainsi, les sangliers peuvent également propager la maladie. En 2018, l’Association allemande des agriculteurs (Deutscher Bauernverband) a ordonné l’abattage de 70% de la population de sangliers du pays en 2018. Cette mesure a rencontré une forte résistance.

Mais les animaux ne constituent pas la seule source de danger. Ainsi, le virus reste longtemps contagieux dans l’environnement et dans les produits contenant de la viande de porc; il peut être transmis par des appareils, des véhicules de transport, mais aussi entre êtres humains, par le biais de leurs vêtements.

C’est pourquoi la Suisse a déjà limité les importations de porcs vivants, de produits génétiques, de viande, de produits à base de viande et de sous-produits animaux provenant de porcs depuis la République tchèque, la Pologne, la Lituanie, l’Estonie, la Lettonie et la Sardaigne.

Comme le montre cette illustration, le virus peut être transmis par d’autres sangliers ou porcs domestiques, mais aussi par les vêtements humains et les produits à base de viande.
Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires

Comment se protéger de la maladie?

En règle générale, l’être humain ne peut pas être infecté par le virus, mais joue un rôle majeur dans sa transmission. Il doit donc prêter attention aux mesures de protection ci-dessous.

Les consignes pour les voyageurs venant de régions touchées par la PPA, en particulier les détenteurs d’animaux et les saisonniers travaillant dans des exploitations agricoles sont les suivantes:

- Ne pas ramener de viande ou de charcuterie des régions touchées.

- Interdiction de nourrir les porcs domestiques et les sangliers avec les déchets de cuisine.

- Jeter tous les restes de repas dans des poubelles fermées.

- Après avoir chassé dans les pays touchés, procéder à un nettoyage intensif des vêtements et des armes de chasse.

- Ne rapporter aucun trophée de chasse.

Ces espèces sont envahissantes

Retour à la page d'accueil