La Coupe de Noël anime la Rade de Genève

olpe, ats

18.12.2021 - 14:44

Quelque 1500 nageurs intrépides se sont jetés à l'eau samedi en Rade de Genève pour la 82e édition de la Coupe de Noël, dans un lac à 7 degrés et par une température ambiante tout juste positive. Bonne humeur, déguisements et musique étaient au rendez-vous.

Les participants se motivent et s'encouragent avant de plonger dans le grand bain.
ATS

olpe, ats

18.12.2021 - 14:44

Annulée l'an dernier à cause du Covid-19, cette manifestation lancée en 1934 par le Genève Natation met les bouchées doubles cette année. Pour la première fois, elle se déroule sur deux jours. Les organisateurs ont enregistré 3200 inscriptions (1500-1600 pour chaque journée), un record, pour ce qu'ils présentent comme le plus grand événement de «winter-swimming» au monde.

Lancés dans les eaux glacées du Léman par groupes d'une vingtaine de personnes, à intervalles réguliers, les nageurs et nageuses ont pris soin avant de plonger de s'asperger à l'aide de seaux d'eau froide, dans un joyeux élan accompagné de cris d'excitation.

«Cette course est mythique, j'y viens pour profiter de l'ambiance avec les copains», a dit une participante, «vêtue» du strict minimum, à Keystone-ATS.

La plupart de ces sportifs du froid étaient affublés de déguisements, parfois excentriques, des costumes de Superman aux pingouins en passant par des tenues d'hommes des cavernes ou des flamants roses en plastique montés sur la tête. Le nombreux public a même vu un nageur sur échasses.

«Nager dans l'eau froide, c'est bon pour la tête et la circulation sanguine. Cela procure une sorte d'excitation et un bien-être qui dure plusieurs heures encore après le bain», a expliqué un organisateur.

100 mètres sous la minute

Les nageurs ont exactement 100 mètres à parcourir. Le record à battre se situe juste sous la minute (59''26). L'immense majorité ne chasse pas le chrono mais recherche une petite décharge d'adrénaline dans une atmosphère très conviviale, visiblement pas du tout perturbée par le Covid, les précautions d'usage ayant été prises.

L'élite s'élancera dimanche, avec une prime de 500 francs à la clé pour le meilleur homme et la meilleure femme.

Le budget de la manifestation se monte à quelque 200'000 francs, a précisé le président du comité d'organisation Christophe Jacot. Le bénéfice revient au Genève Natation et sert à améliorer la formation des jeunes nageurs et la qualité des entraîneurs.

La manifestation concilie sport populaire, fête et quête de défis personnels, sous le parrainage de champions comme Benoît Schwarz, qui représentera la Suisse en curling aux JO de Pékin en février, ou Celine van Till, ex-athlète internationale de para-dressage et de para-athlétisme, qui se jettera à l'eau dimanche pour la première fois.

olpe, ats