L'ancre d'un navire est peut-être en cause

ATS

6.10.2021 - 05:18

Les gardes-côtes américains cherchent à déterminer si la marée noire menaçant les plages californiennes a pu être provoquée par l'ancre d'un navire ayant percé un oléoduc, rapportent mardi des médias locaux. Au total, 24 km de littoral ont été fermés au public.

ATS

6.10.2021 - 05:18

La quantité de pétrole qui s'est échappée de l'oléoduc au large de Los Angeles pourrait atteindre les 500'000 litres.
ATS

Les célèbres plages du sud de Los Angeles, entre Huntington Beach et Laguna Beach, connues autant pour leurs surfers que pour leurs dauphins, sont touchées par la pollution.

La pêche a également été interdite en raison de cette fuite signalée ce week-end sur un oléoduc passant à proximité, qui pourrait atteindre 500'000 litres de pétrole brut. Des inspections sous-marines ont révélé qu'un important segment de l'oléoduc avait été déplacé et détecté une déchirure d'une trentaine de centimètres dans le tuyau.

«On a tiré sur l'oléoduc comme sur la corde d'un arc», a affirmé le patron d'Amplify Energy, la société texane exploitant l'oléoduc et des plateformes pétrolières voisines. Selon lui, quelque 1200 mètres de tuyaux ont ainsi été déplacés, «jusqu'à une trentaine de mètres» au point de déformation le plus prononcé, là où l'origine de la fuite a été située.

18'000 litres extraits

Les installations d'Amplify Energy dans la zone sont à l'arrêt et les plongeurs ont pu constater que plus rien ne fuyait de l'oléoduc endommagé. Le patron de l'entreprise s'est refusé à spéculer sur la cause de ces dégâts ou à commenter la possibilité qu'il s'agisse de l'ancre d'un cargo.

«C'est un oléoduc d'acier de 40 cm [de diamètre, ndlr] recouvert de 2,5 cm de béton. Ce n'est pas tous les jours qu'il se déplace de trente mètres», a-t-il lancé.

Les secours ont mobilisé quatorze navires spécialisés qui s'affairent depuis dimanche à récupérer autant de pétrole que possible. Quelque 18'000 litres avaient été extraits de la mer mardi matin.

«Notre priorité numéro un reste la santé humaine et la protection de l'environnement et de la faune, ainsi que de trouver et récupérer le pétrole», a déclaré Rebecca Ore, capitaine des gardes-côtes californiens. Elle a souligné que la quantité exacte de brut qui s'était échappée de l'installation n'était pas connue, mais ne pouvait pas dépasser les 500'000 litres.

Au moins huit oiseaux marins englués dans du pétrole ont été recueillis, mais certaines réserves protégées le long du littoral ont été polluées et le bilan pourrait s'alourdir.

ATS