Législatives Le camp macroniste progresse, la gauche grignote, le RN recule un peu

AFP

20.6.2024

Le RN et ses alliés de l'aile LR-Eric Ciotti reculent un peu, à 34% des intentions de vote, devant l'alliance de gauche qui grignote un point à 29%, tandis que le camp macroniste refait un peu de son retard à 22%, selon un sondage Ifop-Fiducial paru jeudi.

Les candidats favorables au duo Emmanuel Macron et Gabriel Attal, sous la bannière Ensemble, qui ne recueillaient que 18% d'intentions de vote dans le sondage de lundi, font un bond à 22%, tout en restant derrière les deux autres blocs.
Les candidats favorables au duo Emmanuel Macron et Gabriel Attal, sous la bannière Ensemble, qui ne recueillaient que 18% d'intentions de vote dans le sondage de lundi, font un bond à 22%, tout en restant derrière les deux autres blocs.
ats

AFP

20.6.2024

La première édition de ce sondage «rolling» mesure pour la première fois les intentions de vote depuis que toutes les candidatures sont connues.

Elle place les candidats du Rassemblement national et des Républicains tendance Eric Ciotti à 34%. Une précédente étude du même institut, publiée lundi par LCI, donnait 33% au RN et 4% pour cette aile de LR favorable à l'alliance avec le parti de Jordan Bardella, alors mesurés séparément.

Le Nouveau Front populaire continue de progresser, et 89% de ses électeurs sont sûrs de leur choix, un taux comparable à celui du RN (88%) et plus élevé que celui du camp présidentiel (73%).

Les candidats favorables au duo Emmanuel Macron et Gabriel Attal, sous la bannière Ensemble, qui ne recueillaient que 18% d'intentions de vote dans le sondage de lundi, font un bond à 22%, tout en restant derrière les deux autres blocs.

Les candidats de LR hostiles à l'alliance avec le RN obtiennent 6%, contre 5% lundi.

Selon cette enquête, 64% des électeurs prévoient d'aller voter au premier tour des élections législatives anticipées prévu le 30 juin, soit une participation qui serait en nette hausse par rapport aux 49% de 2022 en France métropolitaine.

Le sondage Ifop a été réalisé par internet du 18 au 20 juin sur un échantillon représentatif de 1.861 personnes inscrites sur les listes électorales. Les marges d'erreur sont comprises entre 1,1 et 2,5 points.