Le Covid-19 grippe les infractions mais dope les violences

ro, ats

22.3.2021 - 09:09

ro, ats

22.3.2021 - 09:09

Le nombre d'infractions a globalement diminué l'an dernier. Les cambriolages ont reculé de 9,9% sur un an, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS). Le nombre des homicides est quant à lui resté stable, à 47, contre 46 en 2019.

Le nombre d'infractions a globalement baissé l'an dernier en Suisse (image d'illustration).
ATS

Onze femmes ont succombé des suites de violences conjugales de leur partenaire actuel ou ancien et neuf enfants ont été tués par un parent, précise l'OFS. Le nombre total d'actes de violence grave dénoncés en 2020 était de 1668 infractions (1531 en 2019), soit une augmentation de 8,9%. Elle concerne notamment les tentatives d'homicide (+45), les viols (+34) et les lésions corporelles graves (+32)

L'OFS précise avoir enregistré une diminution du nombre d'infractions lors de la situation extraordinaire liée à la pandémie de coronavirus au premier semestre 2020. Le recul est de 21% pour les infractions liées au Code pénal, 14% pour celles concernant la loi sur les stupéfiants et 37% pour la loi sur les étrangers et l'intégration.

La statistique contient pour la première fois les infractions ayant une composante dite numérique. L'OFS en dénombre 24'398. La grande majorité (16'395) concerne la «cyber-escroquerie», dont font partie par exemple les arnaques liées aux magasins en ligne, aux annonces immobilières ou encore aux sentiments. A titre de comparaison, 32'819 cambriolages ont été dénombrés la même année.

ro, ats