«Votre prénom est une insulte à la France»

Eric Zemmour condamné à une amende pour injure raciste

ATS

12.1.2023 - 15:29

Le polémiste français d'extrême droite Eric Zemmour, 64 ans, a été condamné jeudi à 4000 euros d'amende pour injure à caractère raciste, après avoir qualifié en 2018 le prénom d'une ex-chroniqueuse, Hapsatou Sy, d'«insulte à la France».

Eric Zemmour fera l'objet en 2023 de huit procès à Paris après des plaintes liées à des propos qu'il a tenus (archives).
Eric Zemmour fera l'objet en 2023 de huit procès à Paris après des plaintes liées à des propos qu'il a tenus (archives).
ATS

ATS

12.1.2023 - 15:29

L'ex-candidat à la présidentielle, président du mouvement Reconquête!, absent lors du jugement, a aussi été condamné à 3000 euros de dommages et intérêts et 2000 euros en frais d'avocats. Son avocat, Me Olivier Pardo, a annoncé faire appel «face à cette décision qui n'a pas de sens juridique».

«C'est une grande satisfaction», a au contraire estimé Me Antoine Vey, avocat de Mme Sy. «Derrière le combat que porte Hapsatou Sy, il y a probablement la reconnaissance de toute une tranche de la population française», a-t-il ajouté.

Les propos en cause avaient été tenus lors de l'enregistrement en public d'une émission télévisée en septembre 2018 sur la chaîne C8. La société de production avait coupé au montage l'extrait. L'ex-chroniqueuse du groupe Canal+ avait diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo filmée par une maquilleuse contenant le passage coupé et porté plainte.

Huit procès en 2023

La séquence diffusée sur C8 voit Hapsatou Sy rappeler son prénom à Eric Zemmour qui rétorque: «Votre mère a eu tort». «Et vous voudriez que je m'appelle comment?», rebondit la chroniqueuse. «Corinne», lui répond le polémiste.

Dans un face-à-face suivant, coupé au montage, l'ex-chroniqueuse déclare: «Ce que vous venez de dire est une insulte à la France». «Mademoiselle, c'est votre prénom qui est une insulte à la France», rétorque Eric Zemmour.

Condamné en 2016 à une amende de 3000 euros pour provocation à la haine religieuse, Eric Zemmour fera l'objet en 2023 de huit procès à Paris après des plaintes liées à des propos qu'il a tenus.

ATS