Protection policière à ses frais Le prince Harry condamné à indemniser un tabloïd

ATS

11.12.2023 - 19:42

Le prince Harry s'est vu ordonner lundi de verser 48'000 livres sterling (56'000 euros) à la société éditrice du Mail on Sunday après avoir perdu une manche dans une procédure en diffamation contre le tabloïd britannique.

Le fils du roi, qui doit parfois recourir à ses frais à une protection privée, avait demandé à pouvoir bénéficier d'une protection policière, en payant avec ses fonds personnels, lorsqu'il se trouve au Royaume-Uni, mais cette demande a été rejetée par la justice en mai (archives).
Le fils du roi, qui doit parfois recourir à ses frais à une protection privée, avait demandé à pouvoir bénéficier d'une protection policière, en payant avec ses fonds personnels, lorsqu'il se trouve au Royaume-Uni, mais cette demande a été rejetée par la justice en mai (archives).
EPA

ATS

11.12.2023 - 19:42

Parmi les nombreuses poursuites engagées par le fils cadet du roi Charles contre des journaux britanniques, l'une vise un article relatif à sa protection policière quand il se rend au Royaume-Uni.

L'article litigieux, publié en février 2022, accusait, à tort selon sa défense, Harry d'avoir «menti» et d'avoir «essayé de garder secret» son recours contre le gouvernement pour essayer d'obtenir une protection policière dans le pays.

Après qu'une demande du duc de Sussex visant à mettre en échec la défense du Mail on Sunday a été rejetée vendredi, la justice britannique lui a ordonné lundi de verser 48'447 livres sterling d'ici au 29 décembre.

Harry et son épouse Meghan Markle ayant quitté la famille royale et le Royaume-Uni, ils n'ont plus droit à une protection policière aux frais du contribuable britannique.

Au cas par cas

Le fils du roi, qui doit donc parfois recourir à ses frais à une protection privée, avait demandé à pouvoir bénéficier d'une protection policière, en payant avec ses fonds personnels, lorsqu'il se trouve au Royaume-Uni, mais cette demande a été rejetée par la justice en mai.

Il a engagé une deuxième procédure à ce sujet, dans laquelle il conteste l'arrêt de la prise en charge systématique de sa sécurité lorsqu'il est au Royaume-Uni.

Le recours d'Harry contre le ministère britannique de l'Intérieur concerne plus précisément la décision prise par les autorités en février 2020 de ne lui accorder une protection policière qu'au cas par cas.

Après l'audience qui s'est tenue sur trois jours la semaine dernière, la décision a été mise en délibéré.

ATS