Importations illégales de médocs Les stimulants de l'érection mènent la vie dure aux douaniers

sapo, ats

10.2.2023 - 09:56

Les douaniers ont saisi 6793 envois de médicaments importés illégalement en 2022. Les stimulants de l'érection représentent 79% des colis. Suivent les somnifères et tranquillisants avec 6% des saisies.

Les médicaments illégaux représentent un danger pour la santé des consommateurs (Archives).
Les médicaments illégaux représentent un danger pour la santé des consommateurs (Archives).
ATS

sapo, ats

10.2.2023 - 09:56

Le nombre de saisies a diminué de 25% par rapport à 2021, une année où les importations illégales avaient été particulièrement nombreuses, indique vendredi Swissmedic, l'Institut des produits thérapeutiques. Le niveau de 2022 est similaire à celui de 2020.

Les produits illégaux proviennent en grande partie d'Asie: 26% d'Inde et 27% du reste de l'Asie, notamment Singapour et Hong Kong. Un bon tiers (34%) est envoyé d'Europe de l'Est, notamment de la Pologne.

Outre les stimulants de l'érection et les somnifères, les douaniers ont découvert des hormones, y compris de la mélatonine, dans 5% des saisies. Les sprays nasaux et laxatifs représentent, eux, 4% des importations illicites.

Les médicaments illégaux représentent un danger pour la santé de ceux qui les consomment, souligne Swissmedic. Il arrive souvent qu'ils ne contiennent pas de principe actif ou des principes actifs qui sont mal déclarés ou mal dosés. Ils peuvent aussi renfermer des additifs nocifs.

Médicaments détruits

Qui commande des médicaments illégaux risque aussi des ennuis avec les autorités. En 2022, Swissmedic a mené 214 procédures administratives, dont 78 contre des gens qui avaient passé des commandes répétées après s'être déjà fait saisir des médicaments.

Il y a eu 34 procédures pénales administratives pour importations illégales de médicaments. L'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) a également mené 22 procédures pénales et dénoncé 185 cas d'importations illégales de médicament contenant des stupéfiants.

Dans plus de 90% des cas, les envois illégaux saisis ont été détruits dans le cadre d'une procédure simplifiée. Celle-ci a été adoptée en 2019.

sapo, ats