Milow intime

«Ne rien laisser à mes enfants dans ma musique serait insupportable»

Valérie Passello

8.6.2022

De passage à Lausanne pour promouvoir son nouvel album «Nice to meet you», le chanteur belge Milow se confie au micro de blue News. Il revient sur l'impact qu'a eu la pandémie sur son travail et dévoile ce que cette période particulière a changé en lui. Rencontre. 

Milow: interview exclusive!

Milow: interview exclusive!

Milow a mis à profit les deux années de pandémie pour composer un nouvel album, intitulé "Nice to meet you". Il revient sur l'impact qu'a eu cette période particulière sur son travail et confie ce qu'elle a changé en lui.

08.06.2022

Valérie Passello

8.6.2022

Après deux années difficiles en raison de la pandémie, Milow revient avec un nouvel album plein de bonne humeur, mais aussi de chansons plus personnelles. C'est également l'année dernière que le chanteur belge a fêté ses 40 ans, un cap qui lui a sans doute amené de la maturité. Entretien. 

En 2021, il y a eu le Covid et votre 40ème anniversaire : ça fait deux crises à gérer en même temps ! Laquelle a été la plus difficile pour vous ?

Le Covid a été le plus difficile, avoir 40 ans pour la première fois n'a pas été un grand problème (rires). Mais il est vrai que ces deux dernières années m'ont vraiment changé. Elles ont eu un impact sur moi en tant que musicien mais aussi en tant que personne. Début 2020, j'ai perdu sept concerts et le fait de rester à la maison et d'avoir beaucoup de temps pour réfléchir a eu une influence. C'est pour cela que j'ai choisi le titre «Nice to meet you» pour revenir après cette période.

«Nice to meet you» c’est l’envie d’aller vers les autres, de rencontrer du monde, de faire la fête : c’était votre objectif avec cet album ?

Je pense que le «you» a trois significations. D'abord, c'est mon public: ça m'a manqué de ne pas le voir pendant ces deux ans. Bien sûr, j'ai donné quelques concerts «corona proof», mais ce n'était pas la même chose. «You», c'est aussi mes deux enfants, puisque je m'adresse à eux pour la première fois dans une chanson. Et enfin, je ne l'avais pas réalisé sur le moment, mais je pense que «you», c'est aussi moi-même. Car les sujets que j'aborde dans cet album ou dans les interviews, ce sont des choses dont normalement, jusqu'à récemment, je n'avais jamais parlé. Je suis plus ouvert, je pense que j'ai découvert ce qui est vraiment important et ce qui l'est moins. C'est une autre version de moi à qui je dis «nice to meet you».

«Nice to meet you»/Milow

Youtube

«Nice to meet you», c’est le titre de l’album, mais justement, c'est aussi une chanson très personnelle et émouvante dédiée à vos enfants, c’est en devenant papa qu’on devient un homme ?

(Rires) Je dois préciser que ma fille a déjà 7 ans, il y a eu trois albums depuis sa naissance. J'avais besoin d'un peu de temps pour intégrer le fait que je sois papa et musicien. Comme je suis un «souler artist», il y a déjà beaucoup de choses très personnelles dans ma musique. Et je ne voulais pas parler de mes enfants, car je trouvais que c'était trop personnel pour être partagé. Mais ces deux dernières années ont changé ça. Aussi parce que j'ai perdu un copain, le batteur de mon «live band» il y a un an. Il est mort d'un cancer et a laissé ses deux filles derrière lui. Alors j'ai réalisé que si quelque chose d'inattendu m'arrivait et que mes deux enfants ne trouvaient rien dans ma musique qui montre à quel point je les aime, ce serait insupportable pour moi. Le grand thème de «Nice to meet you» est de recommencer la conversation avec mon public en partageant des histoires très personnelles. Et normalement, quand tu es très honnête, c'est un bon moyen d'entamer le dialogue. 

Milow chante

Milow chante "How love works"

À l'occasion de la sortie de son nouvel album "Nice to meet you", Milow interprète l'un de ses titres: "How love works".

08.06.2022

Pour en revenir à vos 40 ans, souvent à cet âge on songe à s'acheter une belle voiture... vous c'est une «DeLorean», pourquoi?

Oui, pendant la pandémie, j'étais à la maison, dans mon studio et j'avais beaucoup de temps pour chercher l'inspiration. Comme je fêtais mes 40 ans, je me suis un peu renseigné sur mon année de naissance 1981 et j'étais étonné de voir que la voiture «DMC DeLorean» avait été produite pour la première fois l'été de mon anniversaire. J'adorais le titre pour une chanson et cela m'a surpris qu'il n'en existe pas déjà. Comme c'est la voiture du film «Back to the future», c'est aussi devenu une machine à voyager dans le temps. Bien sûr la chanson, comme le reste de l'album, a été influencée par la pandémie, mais l'idée était qu'elle soit intemporelle. Au moment où je l'ai écrite, je souhaitais qu'elle nous transporte dans un avenir sans pandémie. 

DeLorean/ clip officiel/ Milow

Youtube

L’une de vos chansons s’intitule « How love works » : avec la maturité on sait comment ça fonctionne, l’amour ? Vous avez des réponses ?

La phrase la plus importante est «I'm still finding out how love works», donc je n'ai pas les réponses, mais je suis très motivé de continuer à les chercher. C'est un voyage. Et pas seulement en ce qui concerne l'amour romantique. Mais aussi les relations avec mes chansons, mes amis, ou ma mère: ce n'est pas toujours facile, mais je trouve cela intéressant que souvent, le voyage soit plus important que la destination. Chaque fois que tu penses comprendre, tu réalises que tu dois recommencer! Cette chanson est la dernière que j'ai composée, en février. C'était la pièce manquante pour faire le lien entre toutes les chansons de l'album.

Milow

Milow "Hors Sujet"

Belge ou néerlandais? Frites ou fondue? Milow répond dans la bonne humeur!

08.06.2022