Pérou

Pérou: mort en prison du fondateur du Sentier lumineux Abimael Guzman

ATS

11.9.2021 - 18:17

Le chef historique de la guérilla maoïste péruvienne du Sentier lumineux, Abimael Guzman, est mort samedi à 86 ans dans la prison où il purgeait une condamnation à perpétuité. La cruauté de son mouvement lui avait valu le surnom de «Pol Pot des Andes».

Abimael Guzman et ses lieutenants avaient été arrêtés à Lima en 1992. Il purgeait une peine de prison à perpétuité à la suite de deux condamnations (archives).
ATS

ATS

11.9.2021 - 18:17

«Le docteur Abimael Guzman est mort. Son épouse a été informée et a demandé sa dépouille aux autorités», a annoncé son avocat Alfredo Crespo à l'AFP. L'ex-dirigeant maoïste, incarcéré depuis 1992, purgeait une peine de prison à perpétuité à la suite de deux condamnations en 2006 et 2018. Il avait été hospitalisé en juillet.

Dans un communiqué, les autorités pénitentiaires péruviennes ont précisé que son décès, lié à «une aggravation de son état de santé», était survenu à 06h40 (13h40 suisses) au centre pénitentiaire de haute sécurité de la base navale de Callao, près de Lima.

Le guérillero et ses lieutenants avaient été arrêtés à Lima en 1992 sous la présidence d'Alberto Fujimori (1990-2000) qui avait lancé une féroce répression contre le mouvement.

L'ancien professeur de philosophie portait la responsabilité d'un des conflits les plus sanglants d'Amérique latine, qui a secoué le Pérou entre 1980 et 2000, et fait plus de 70'000 morts et disparus, selon la Commission vérité et réconciliation (CVR).

ATS