De 14 à 10 ans

Peine réduite pour l'assassin d'un homme de 62 ans à Lichtensteig

me, ats

20.1.2022 - 15:36

Le tribunal cantonal de St-Gall a réduit à 10 ans de prison la peine d'un Néerlandais de 45 ans reconnu coupable d'avoir assassiné un homme de 62 ans en mai 2016 à Lichtensteig (SG). En première instance, il avait écopé de 14 ans de prison.

Die Beschriftung des Kantonsgerichts St. Gallen, aufgenommen am Montag, 3. November 2014, in St. Gallen. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)
En première instance, le prévenu a été condamné à 14 ans de prison pour assassinat. Le Ministère public avait requis 15 ans et demi de prison. La défense a fait appel, estimant qu'il s'agissait d'un meurtre passionnel et non d'un assassinat. (image d'illustration)
KEYSTONE

me, ats

20.1.2022 - 15:36

Le tribunal cantonal a confirmé jeudi la condamnation pour assassinat. Il a toutefois réduit la peine, car l'accusé avait une responsabilité réduite au moment des faits, selon une expertise psychiatrique.

L'accusation a requis 14 ans et deux mois de prison. La défense a plaidé le meurtre passionnel et demandé une peine de 36 mois de prison. Le jugement n'est pas encore entré en force.

Services sexuels

Le prévenu avait fait la connaissance de la victime en mars 2016 en Thaïlande par l'entremise d'une plateforme internet. A l'invitation du sexagénaire, l'accusé s'était ensuite rendu en Suisse pour fournir des services sexuels à la victime.

Dans la soirée du 2 mai 2016, le sexagénaire a exigé des pratiques sexuelles que le prévenu n'aimait pas. La victime lui a alors fait renifler des «poppers», des substances vasodilatatrices qui sont aussi utilisées pour des usages récréatifs et psychosexuels.

Poignardé à mort

Le prévenu est ensuite allé dans la cuisine pour boire de l'eau. Il a vu un couteau, l'a saisi et est retourné dans le salon où il a poignardé à mort l'homme de 62 ans. Le Néerlandais a quitté l'appartement en emportant 8500 francs. Il a pris l'avion en direction de la Thaïlande où il a été arrêté en juin 2016.

En première instance, le prévenu a été condamné à 14 ans de prison pour assassinat. Le Ministère public avait requis 15 ans et demi de prison. La défense a fait appel, estimant qu'il s'agissait d'un meurtre passionnel et non d'un assassinat.

me, ats