Procès Eternit Peine réduite en appel à Turin pour Stephan Schmidheiny

ch

16.2.2023 - 14:23

Stephan Schmidheiny s'en sort avec une réduction de peine dans le procès Eternit en Italie. La cour d'appel de Turin a réduit la peine à un an et huit mois pour la mort d'un ouvrier dans une usine du groupe Eternit au Piémont. L'entreprise salue cet «acquittement».

La peine du magnat suisse Stephan Schmidheiny a été réduite en appel à Turin. (archives)
La peine du magnat suisse Stephan Schmidheiny a été réduite en appel à Turin. (archives)
ATS

ch

16.2.2023 - 14:23

Le magnat suisse était accusé de la mort de deux personnes, un ouvrier de l'usine de Cavagnolo, près de Turin, et d'une riveraine. En 2019, il avait été condamné à Turin à quatre ans de prison pour homicide involontaire dans l'une des procédures liées aux décès de l'amiante en Italie. Ses avocats ont alors fait appel.

Dans le verdict publié jeudi, Stephan Schmidheiny est condamné pour homicide involontaire aggravé uniquement pour la mort de l'ouvrier décédé le 7 décembre 2008 d'un mésothéliome dû à l'exposition à l'amiante. La femme habitant à proximité de l'usine est elle décédée d'un cancer des poumons. La peine de quatre ans prononcée en première instance est réduite à un an et huit mois.

Nouvel appel

Dans un communiqué, la porte-parole de M. Schmidheiny considère la décision comme un «acquittement décisif» de l'accusation d'homicide involontaire de la riveraine. La défense fera néanmoins appel de la condamnation. Elle se battra devant la plus haute juridiction italienne pour obtenir l'acquittement total de Stephan Schmidheiny.

Le groupe Eternit SEG, dirigé par M. Schmidheiny, avait été, de 1973 à sa faillite en 1986, le plus grand actionnaire puis l'actionnaire principal de l'entreprise transalpine. Les avocats de l'homme d'affaires ont toujours soutenu que leur client n'a pas eu de responsabilité directe dans la gestion de la société.

ch