Turquie

Plus de 200 vols annulés jeudi à Istanbul pour cause de neige

ATS

9.3.2022 - 12:47

Plus de 200 vols des compagnies Turkish Airlines et Pegasus au départ et à l'arrivée des deux aéroports d'Istanbul vont être annulés jeudi en raison des chutes de neige attendues, ont annoncé mercredi les compagnies turques. Ce nombre pourrait encore augmenter.

L'aéroport international d'Istanbul avait déjà dû suspendre deux jours durant fin janvier l'ensemble de ses opérations en raison d'abondantes chutes de neige (archives).
ATS

ATS

9.3.2022 - 12:47

Turkish Airlines a indiqué dans un communiqué que «185 vols ont été annulés à l'aéroport d'Istanbul. Parmi ceux-ci, 114 sont des vols intérieurs et 71 sont des vols internationaux. 20 vols Anadolujet [filiale de Turkish Airlines] ont été annulés à l'aéroport Sabiha Gökçen. Tous les vols sont des vols intérieurs», a-t-elle détaillé.

La compagnie précise que «le nombre d'annulations est susceptible d'augmenter» en fonction des conditions météorologiques. Pegasus a de son côté listé sur son site une trentaine de vols domestiques qui seront annulés jeudi au départ et à l'arrivée de l'aéroport Sabiha Gökçen, situé sur la rive asiatique d'Istanbul. Une cinquantaine de vols seront annulés vendredi, a-t-elle ajouté.

Interrogé mercredi sur d'éventuelles annulations concernant d'autres compagnies aériennes, IGA, l'opérateur de l'aéroport d'Istanbul, le plus fréquenté d'Europe en 2021, n'avait pas répondu.

Vives critiques

L'aéroport international d'Istanbul, où se croisent près d'un millier de vols chaque jour, avait dû suspendre deux jours durant fin janvier l'ensemble de ses opérations en raison d'abondantes chutes de neige.

La gestion de la crise sur cet aéroport ultra-moderne inauguré en 2019 – et fermé pour la première fois au trafic – avait fait l'objet de vives critiques. Des centaines de passagers s'étaient retrouvés bloqués dans l'aérogare, incapables de voler ou de se rendre en ville, les routes étant bloquées par la neige.

La construction du nouvel aéroport, en pleine campagne et sans train ni métro pour en faciliter l'accès, avait suscité de nombreuses polémiques, notamment sur les atteintes portées à l'environnement mais aussi pour le choix de sa situation, près de la Mer noire, où un épais brouillard sévit fréquemment en hiver.

ATS