Policier agressé à Besançon: deux suspects dont un mineur interpellés

ATS

6.7.2021 - 13:05

ATS

6.7.2021 - 13:05

Deux hommes, un majeur et un mineur, suspectés d'avoir grièvement blessé un policier avec un scooter dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'un rodéo urbain à Besançon, ont été interpellés mardi, a-t-on appris de source policière.

Les policiers, qui étaient descendus de leur véhicule, ont été visés par des tirs de mortier, avant qu'un scooter monté par deux individus, possiblement cagoulés, se dirige délibérément vers eux (photo symbolique).
ATS

Ils ont été interpellés à 06h00 dans le quartier Saint-Claude de Besançon et placés en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale, a précisé à l'AFP le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) du Doubs, Yves Cellier.

Les deux hommes, déjà connus des services de police, sont soupçonnés d'être le conducteur et le passager du scooter qui a violemment percuté un policier de 38 ans dans la nuit de jeudi à vendredi dans le même secteur. «Quand on s'attaque à des policiers de cette manière, comme à d'autres professions du service public, on s'attaque à l'Etat et c'est de notre devoir de tout mettre en oeuvre», a déclaré M. Cellier.

Tirs de mortier

Sollicitée par des riverains en raison d'un rodéo urbain de deux-roues, la brigade anti-criminalité (BAC) de Besançon était intervenue vendredi vers 01h00 du matin dans le quartier Saint-Claude de Besançon, «où un climat délétère s'installe», selon lui.

Les policiers sont descendus de leur véhicule et ils ont été visés par des tirs de mortier, avant qu'un «scooter monté par deux individus, possiblement cagoulés, se dirige délibérément vers eux», avait expliqué le DDSP du Doubs.

L'un des policiers avait été percuté. Transporté à l'hôpital, il souffre de blessures graves aux membres inférieurs. L'agent était toujours hospitalisé mardi.

L'enquête ouverte pour «violences volontaires aggravées» sur un policier et avec arme par destination, en l'occurrence le scooter, a été confiée à la sûreté départementale.

ATS