La qualité de vie au travail est moindre pour les personnes handicapées

kigo, ats

29.11.2021 - 11:01

Les personnes en situation de handicap sont moins satisfaites de leur qualité de vie au travail que les personnes sans handicap. Elles disent aussi subir davantage de violence et de discrimination.

kigo, ats

29.11.2021 - 11:01

Eine koerperlich Behinderte arbeitet am 16. Februar 2011 im Trehand-Dienstleistungsbetrieb des Wohn- und Buerozentrums fuer Koerperbehinderte (WBZ) in Reinach, Kanton Basel-Landschaft. (KEYSTONE/Gaetan Bally)
Ce sont 67% des personnes handicapées qui se disent satisfaites de leur qualité de vie professionnelle, alors que 81% des personnes sans handicap le sont. (images d'illustration)
KEYSTONE

Les critères de satisfaction concernent le revenu ainsi que les conditions et l'atmosphère de travail. Ce sont 67% des personnes handicapées qui se disent satisfaites de leur qualité de vie professionnelle, alors que 81% des personnes sans handicap le sont. Ce chiffre baisse à 57% chez les personnes fortement limitées par leur handicap, selon des indicateurs de l'égalité publiés lundi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

La satisfaction concernant les conditions d'emploi est plus grande chez les femmes que chez les hommes (70% contre 64%), alors qu'il n'y a pas de différence significative dans la population sans handicap.

La question du revenu recueille le taux de satisfaction le plus bas (sur une échelle de 0 à 10, valeur moyenne de 6,7 chez les personnes handicapées contre 7,4 chez les personnes sans handicap). Suivent les conditions de travail (7,7 contre 8) puis l'épuisement après le travail (4,5 contre 5,4).

Ainsi, les personnes en situation de handicap ont moins d'énergie pour faire ce qu'elles aiment durant leur temps libre et pour assumer les obligations de la vie privée, note l'OFS.

Violence et discrimination

Les personnes handicapées sont par ailleurs davantage exposées à la violence et à la discrimination sur le lieu de travail. En 2017, 4% d'entre elles ont dit être victimes de discrimination en raison de leur handicap. Ce chiffre grimpe à 12% chez les personnes fortement limitées dans les activités de la vie quotidienne.

Au cours des douze mois précédant l'enquête, 26% des travailleurs en situation de handicap ont déclaré avoir subi au moins une des neuf formes de discrimination ou de violence en plus ou en parallèle, soit en raison de l'âge, du sexe ou de l'origine, ou alors des violences verbales ou physiques, des menaces, des intimidations ou du harcèlement moral, ou encore du harcèlement sexuel. Ce taux baisse à 18% chez les travailleurs sans handicap.

Participation au marché du travail

En 2019, 72% des personnes handicapées participaient au marché du travail, contre 87% des personnes non handicapées. Le taux est encore de 47% même si les personnes concernées sont fortement limitées dans leurs mouvements.

Chez les femmes, 68% de celles avec handicap participent au marché du travail, contre 83% de celles sans handicap. Du côté des hommes, les taux s'élèvent à 78%, contre 91%.

L'OFS a publié ces indicateurs de l'égalité en prévision de la Journée internationale des personnes handicapées vendredi. Ils sont tirés de deux enquêtes: une sur les revenus et les conditions de vie des ménages en Suisse, qui date de 2019, et l'autre sur la santé, réalisée en 2017.

kigo, ats