«Quand ça siffle et ça clique, les cuisiniers savent qu'ils doivent agir»

Réd/uri

19.11.2021

Une crise peut aussi être utilisée comme une opportunité. Le patron de Swisscom, Urs Schaeppi, en a été convaincu lorsqu'il a visité le «Ziegelhüsi» à Deisswil. L'entreprise est cliente de Swisscom et a étendu l'infrastructure numérique pendant la pandémie.

Réd/uri

19.11.2021

Dans le «Ziegelhüsi» à Deisswil, la spécialiste de la restauration Deborah Egli montre au PDG de Swisscom, Urs Schaeppi, comment dresser une table à la perfection.

L'hôtellerie et la restauration sont parmi les secteurs les plus durement touchés par la pandémie de Covid. Actuellement, les chiffres sont à nouveau à la hausse.

Mais rien qu'en 2020, le nombre de séjours à l'hôtel a diminué d'environ 40%, principalement parce que les clients étrangers sont restés à l'écart. Dans le secteur de la restauration, selon le projet «Monitoring Consumption Switzerland», les ventes au cours de la première semaine après l'introduction du certificat Covid devraient avoir diminué jusqu'à 20%.

Ce que les deux domaines ont en commun, c'est que la crise a considérablement aggravé le problème de recrutement des employés. Lors de sa réunion « Hospitality Summit » en septembre, l' industrie hôtelière s'est plainte de 20 à 30 % de stagiaires en moins par rapport aux années précédentes.



«Dépoussiérer» pendant la crise

Cependant, les entreprises de l'hôtellerie-restauration ont également profité du temps de la crise pour moderniser leurs locaux et leurs infrastructures numériques.

Le restaurant-hôtel Ziegelhüsi à Deisswil en est un exemple. Le PDG de Swisscom, Urs Schaeppi, a visité l'entreprise pour voir par lui-même «comment le client a traversé la pandémie et comment il a utilisé les opportunités offertes par la numérisation», affirme-t-il.

Selon le directeur Fabian Mauerhofer, la petite PME d'hôtellerie et de restauration a été durement touchée par la pandémie. L'accent a ensuite été mis sur les nouvelles règles et la décision a été prise de dire adieu à l'ancienne technologie et de « tout convertir complètement - des ordinateurs au WLAN en passant par les solutions cloud ».

La numérisation jusque dans la cuisine

Urs Schaeppi a non seulement pu se convaincre au «Ziegelhüsi» que la numérisation a trouvé sa place dans le bureau ou via Internet dans les chambres des invités, mais qu'elle tient également le cœur et l'estomac ensemble. Après tout, les commandes sont désormais aussi envoyées à la cuisine via des bits et des octets sur une petite imprimante, ou comme le dit Mauerhofer : « Ça siffle et clique, alors les cuisiniers savent qu'ils doivent faire quelque chose. »

Accompagnement en confinement

La crise du corona a déclenché un véritable coup de pouce à la numérisation. Swisscom a soutenu les entrepreneurs en ces temps difficiles, par exemple en fournissant plus de bande passante et de volume de données à plus d'un million de clients, en équipant plusieurs milliers de collaborateurs d'offres de bureau à domicile gratuites et, entre autres, en fournissant un soutien rapide à la création de 9 000 boutiques en ligne.

Au final, le patron de Swisscom était visiblement satisfait des conclusions qui lui ont été transmises de manière tout à fait analogique. La spécialiste de la restauration Deborah Egli a déclaré solennellement : « La pratique rend parfait » lorsqu'elle a lui enseigné comment dresser une table à la perfection. Une fois cet exercice terminé, Urs Schaeppi a pu réserver une table pour dîner avec sa femme.