Silvia Ricci Lempen est la lauréate du prix Alice Rivaz 2021

nt, ats

27.9.2021 - 11:20

Le Prix Alice Rivaz 2021 est décerné à Silvia Ricci Lempen pour son livre «Les rêves d’Anna». L'ouvrage évoque cinq figures de femmes qui traversent tout le 20e siècle, témoignant de la difficulté d’être femme, des préjugés et des injustices qui ont pesé sur leur vie. Pour le jury, le style d’une grande fluidité et la poésie qui s'en dégage en font un roman particulièrement réussi.

nt, ats

27.9.2021 - 11:20

Silvia Ricci Lempen est la lauréate du Prix Alice Rivaz 2021 pour son livre "Les rêves d'Anna" (archives).
ATS

Avec une maîtrise remarquable et un rare bonheur, Silvia Ricci Lempen inscrit cette saga dans le temps et dans l’histoire. Elle aborde les problèmes auxquels les femmes sont confrontées avec sensibilité, écrit l'Association Alice Rivaz lundi dans un communiqué.

L'écrivaine n’oublie pas pour autant les thèmes essentiels de la violence (événements de Plainpalais en 1932), de la violence faite aux femmes, du rôle de la religion ou encore de la question de l’immigration. Elle n’omet pas non plus de donner une place aux hommes: la figure du mari d’Anna leur rend justice.

Héritage

Par la création de figures féminines si différentes les unes des autres, ce roman rappelle les techniques narratives d’Alice Rivaz dans «Comme le Sable» et le «Creux de la vague». En créant le couple d’Anna et de Raffaele, Silvia Ricci Lempen est bien l’héritière de l'écrivaine qui évoquait dans «La Paix des ruches», au travers d’une citation de Rilke, la vision d’un couple fondé sur l’amour et l’égalité.

Le prix Alice Rivaz sera remis le 4 novembre à Genève. Créé en 2015 en mémoire de la romancière, il est décerné pour la troisième fois. Doté de 5000 francs, il distingue une oeuvre de fiction qui questionne la représentation des catégories sociales, en particulier celle des femmes.

En 2015, la distinction a été décernée à Yves Laplace pour son roman «Plaine des héros», en 2018 à Bruno Pellegrino pour «Là-bas, août est un mois d'automne». L'association rappelle qu'une exposition est consacrée à Alice Rivaz à la Bibliothèque cantonale et universitaire, au Palais de Rumine à Lausanne, jusqu'au 30 octobre,

nt, ats