Arrêté à Berne Un agent russe tente d'acquérir des armes avant la conférence du Bürgenstock!

blue News

18.6.2024

Un agent du renseignement russe, basé à Berne, a été arrêté après avoir tenté d'acquérir des armes et des substances dangereuses en Suisse, juste avant la conférence sur la paix en Ukraine au Bürgenstock.

Zelensky a atterri à l'aéroport de Zurich, puis est monté dans un hélicoptère pour se rendre directement au Bürgenstock.
Zelensky a atterri à l'aéroport de Zurich, puis est monté dans un hélicoptère pour se rendre directement au Bürgenstock.
sda

blue News

18.6.2024

Les autorités de sécurité suisses ont réussi à éviter un incident grave juste avant la conférence pour la paix en Ukraine au Bürgenstock, qui s'est terminée dimanche. Il y a quelques semaines, elles ont arrêté un agent présumé du renseignement russe qui était en poste comme diplomate à Berne, révèle le «Tages-Anzeiger».

Le Russe avait établi des contacts pour essayer d'acquérir des armes et des substances dangereuses dans plusieurs endroits en Suisse. Ce cas a mis les autorités en alerte, surtout à l'approche de la conférence de Bürgenstock. 

On ignore quel était l'objectif précis de l'agent russe avec les armes. Il se peut qu'il visait la conférence pour la paix ou le président ukrainien Zelensky, présent à l'événement.

Protégé par son immunité diplomatique

Interrogées par le journal alémanique, les autorités suisses ont confirmé l'existence d'une enquête sur ce «diplomate» et d'autres personnes. Pour sa part, le Service de renseignement de la Confédération ne «commente pas les cas individuels» mais précise que «la plus grande menace actuelle en matière d'espionnage provient des services de renseignement russes.»

Des perquisitions ont été menées dans plusieurs cantons. Le Ministère public de la Confédération et la police fédérale (fedpol) ont effectué des perquisitions à domicile en coopération avec les polices cantonales. Le parquet fédéral n'a pas commenté les résultats des perquisitions.

Il est peu probable que le citoyen russe infiltré subisse des conséquences. Selon des sources proches du dossier, il a déjà quitté la Suisse. Il bénéficie en effet d'une immunité diplomatique, bien que le Ministère public fédéral ait demandé sa levée.