Un homme abattu en Savoie après avoir tiré sur le GIGN

ATS

26.1.2021 - 13:51

Les militaires du GIGN ont été contraints d'abattre le quadragénaire qui leur tirait dessus (archives).
ATS

Un homme de 44 ans, né à Genève, et connu pour des troubles psychiatriques, a été tué lundi soir en Savoie par des gendarmes du GIGN. Ces derniers avaient été visés par des tirs, a indiqué mardi le procureur de Chambéry.

L'homme, «manifestement déséquilibré et en crise», s'était retranché chez lui, à Saint-François-de-Sales, près de Chambéry, et menaçait sa mère, a déclaré à l'AFP le procureur Pierre-Yves Michau. Le magistrat confirmait une information diffusée sur les ondes par France Bleu Pays de Savoie.

Lundi vers 10h00 au lieu dit La Magne, commune du massif des Bauges, les gendarmes étaient appelés par les voisins inquiets de voir l'homme sur son balcon avec une arme de poing. Toute la journée, l'homme a menacé de se supprimer et a demandé aux gendarmes de le «flinguer» et a tenu des propos incohérents.

Appelé en renfort, le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) décide d'intervenir en fin d'après-midi, afin de mettre en sécurité pour la mère du forcené. Ce dernier a alors marché vers les gendarmes, son arme à la main, ignorant les sommations d'usage des militaires.

Les gendarmes ont lâché un de leurs chiens sur l'homme, qui a tiré et tué l'animal. Le forcené a ensuite fait feu sur les forces d'intervention à plusieurs reprises. Il a été abattu par les gendarmes. Aucun membre des forces de l'ordre n'a été blessé et aucune autre arme n'a été retrouvée chez le quadragénaire.

Retour à la page d'accueil