Paris Un homme mis en examen pour un projet d'attentat contre «des cibles juives»

AFP

21.6.2024

Un jeune homme de 19 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire vendredi, soupçonné, avec un autre mineur déjà poursuivi, «d'avoir envisagé de commettre une action violente, visant, notamment, des cibles juives», a indiqué une source judiciaire, confirmant une information de BFMTV.

«Les investigations viseront notamment à préciser la nature du projet», a précisé une source judiciaire.
«Les investigations viseront notamment à préciser la nature du projet», a précisé une source judiciaire.
ats

AFP

21.6.2024

Il a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste en vue de préparer des crimes d'atteinte aux personnes, d'acquisition et détention d'armes en relation avec une entreprise terroriste, a détaillé la source judiciaire.

Le mineur avait été, lui, «mis en examen et placé en détention provisoire le 13 juin dernier».

Les deux suspects, domiciliés en Ile-de-France, «en lien via les réseaux sociaux, se voient reprochés d'avoir envisagé de commettre une action violente, visant, notamment, des cibles juives», a précisé la même source, sans donner plus de détails sur les cibles visées.

«Les investigations, qui vont se poursuivre dans le cadre de l'information judiciaire», ouverte par le parquet national antiterroriste (Pnat), «viseront notamment à préciser la nature du projet», a-t-elle ajouté.

«Un phénomène nécessairement préoccupant»

Les magistrats antiterroristes s'inquiètent de l'apparition croissante ces derniers mois d'adolescents ou de jeunes adultes dans les dossiers sur des projets d'action violente.

«C'est un phénomène nécessairement préoccupant», avait jugé mercredi lors d'une audience de présentation Olivier Christen, le procureur antiterroriste.

Cette affaire intervient dans un contexte marqué par le viol à caractère antisémite d'une jeune adolescente de 12 ans à Courbevoie (Hauts-de-Seine) qui a suscité une vive émotion dans la communauté juive et au-delà.

Deux garçons de 13 ans ont été mis en examen et écroués mardi, notamment pour viol en réunion, menaces de mort, injures et violences à caractère antisémite.

Un troisième, âgé de 12 ans, placé sous le statut de témoin assisté pour le viol et mis en examen pour les autres infractions, a fait l'objet d'une mesure éducative provisoire.

Plusieurs rassemblements en soutien de la jeune victime et contre l'antisémitisme ont été organisés en pleine campagne électorale ces derniers jours, dont un vendredi après-midi à Courbevoie.