Zoo de Zurich Un iguane des Petites Antilles prend doucement ses marques 

gf, ats

16.3.2022 - 16:50

Un nouveau pensionnaire s'est installé récemment au zoo de Zurich. Cet iguane des Petites Antilles y cohabite avec des crapauds leptodactyles des Antilles, eux aussi menacés d'extinction, notamment en tant que délicatesse culinaire aujourd'hui interdite.

D'une longueur allant jusqu'à 120 centimètres et d'un poids maximal de 3,5 kg, l'iguane des Petites Antilles appartient aux grandes espèces d'iguanes.
D'une longueur allant jusqu'à 120 centimètres et d'un poids maximal de 3,5 kg, l'iguane des Petites Antilles appartient aux grandes espèces d'iguanes.
ATS

gf, ats

16.3.2022 - 16:50

Sur les îles, les populations d'animaux de petite taille sont souvent victimes de l'appétit de l'être humain, écrit mercredi le zoo de Zurich. Jusqu'au début du 21e siècle, l'iguane des Petites Antilles et les leptodactyles des Antilles figuraient au menu des insulaires en tant que spécialité régionale.

L'iguane antillais mesure jusqu'à 120 cm de long et pèse jusqu'à 3,5 kg. Son petit camarade amphibien atteint jusqu'à 20 cm et pèse jusqu'à 1 kg.

Après la casserole: la maladie ou le «cousin»

En 2002, leur consommation a été interdite en raison de leur disparition sur plusieurs îles, entraînée par leur chasse. Jusqu'alors, entre 8000 et 36'000 leptodactyles des Antilles ont fini dans une marmite. Les deux espèces restent aujourd'hui encore victimes du braconnage.

L'interdiction de consommer ces crapauds n'a cependant pas permis de stopper leur hécatombe. Au contraire, la présence multipliée de chytridiomycètes sur les deux seules îles les ont quasiment fait disparaître. Ce champignon est à l'origine du recul de nombreuses populations d'amphibiens dans le monde. La présence de leptodactyles des Antilles dans les zoos – 200 specimens – est aujourd'hui plus importante qu'en liberté sur les deux îles où il en existe encore.

Les iguanes des Petites Antilles ne sont pas non plus à envier. Ils ont disparu dans plusieurs îles et sont menacés par les iguanes verts qui se reproduisent plus vite. Ces derniers ont été introduits volontairement et parfois importés par mégarde. En outre, les deux espèces s'accouplent souvent entre elles, ce qui entraîne une hybridation de l'espèce. Au total, 43 iguanes des Petites Antilles vivent aujourd'hui dans des zoos.

gf, ats