Mer Noire

Un navire panaméen a été coulé par des tirs russes

ATS

17.3.2022 - 07:19

Un navire marchand battant pavillon panaméen a été coulé par des tirs de missiles russes en Mer Noire. Deux autres ont été endommagés, a annoncé mercredi l'administrateur de l'Autorité maritime du Panama, Noriel Arauz.

Une image fixe tirée d'une vidéo distribuée par le service de presse du ministère russe de la Défense montre le croiseur russe Moskva de la flotte de la mer Noire menant une bataille d'artillerie et détruisant un sous-marin ennemi fictif en mer Noire près de Sébastopol, en Crimée, le 18 février 2022.
Une image fixe tirée d'une vidéo distribuée par le service de presse du ministère russe de la Défense montre le croiseur russe Moskva de la flotte de la mer Noire menant une bataille d'artillerie et détruisant un sous-marin ennemi fictif en mer Noire près de Sébastopol, en Crimée, le 18 février 2022. (image d'illustration)
KEYSTONE

ATS

17.3.2022 - 07:19

Les équipages sont sains et saufs, a-t-il précisé. «Nous savons que trois embarcations (battant pavillon panaméen) ont été victimes d'attaques par des missiles russes», a déclaré M. Arauz à des journalistes. L'un de ces navires «a coulé, et deux se maintiennent à flot mais ont subi des dégâts matériels», a-t-il ajouté.

«La marine de guerre russe» interdit à 200 à 300 navires de différentes nations de «sortir de la Mer Noire», a dénoncé l'administrateur de l'Autorité maritime panaméenne.

Bloqués en Mer Noire

Une dizaine de bateaux battant pavillon panaméen dédiés notamment au transport de céréales, et environ 150 hommes d'équipage de ces navires, sont ainsi bloqués en Mer Noire, a-t-il dit.

Panama revendique le plus grand nombre de navires enregistrés sous son pavillon, avec quelque 8000 bâtiments représentant 17% de la flotte mondiale de marine marchande.

Le 25 février, après une première attaque contre un navire battant pavillon du Panama, les autorités du pays d'Amérique centrale ont demandé «instamment» d'éviter de naviguer dans les eaux ukrainiennes et russes en Mer Noire et en Mer d'Azov.

«Les navires panaméens dans les ports ukrainiens ou qui transitent dans la zone doivent observer une extrême vigilance et augmenter les conditions de sécurité à bord pour protéger le bâtiment et l'équipage», avait alors mis en garde l'Autorité maritime panaméenne.

ATS