Un policier sera jugé pour meurtre

gsi, ats

25.2.2021 - 11:33

La justice vaudoise se penchera dès le 23 mars sur la mort d'Hervé, un Congolais abattu par la police à Bex en 2016. Le policier auteur des tirs devra répondre de meurtre devant une cour criminelle.

Une manifestation avait été organisée à Lausanne à la mémoire d'Hervé en novembre 2016 (archives).
ATS

Révélée jeudi par 20 Minutes, l'information a été confirmée à Keystone-ATS par Ludovic Tirelli, l'avocat de la famille de la victime. «Je souhaite que ce procès permette enfin à la famille de savoir pourquoi Hervé a été abattu dans de telles circonstances, d'obtenir les excuses qu'elle mérite et la justice à laquelle chacun a droit», a indiqué Me Tirelli.

Agé de 27 ans, Hervé est décédé le 6 novembre à Bex après l'intervention de la police du Chablais dans l'immeuble où il résidait. Les forces de l'ordre avaient expliqué que l'agent avait tiré à plusieurs reprises, et après les sommations d'usage, sur Hervé alors que celui-ci se ruait sur les policiers un couteau à la main. Cette question de la légitime défense sera au coeur du futur procès.

La mort d'Hervé avait suscité de nombreuses réactions. Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté quelques jours plus tard à Lausanne pour rendre hommage à la victime et dénoncer «un profilage racial» de la police. La République démocratique du Congo (RDC) était également intervenue pour demander des explications aux autorités suisses.

Retour à la page d'accueil

gsi, ats