500'000 francs

Une Genevoise vend sa virginité au prix fort

blue News

1.9.2021

blue News

1.9.2021

Fascinée par la prostitution, une jeune Genevoise de 18 ans offre pour un demi-million de francs, «non négociable», sa première fois, mais pas que...

[url=file_search.php?action=file&lightboxID=8927106]
[img]http://www.nicholaswave.com/lightboxes/bed_bathroom_by_nicholas.jpg[/img][/url] 
See more photographs made [url=http://www.istockphoto.com/by_nicholas?refnum=by_nicholas]by_nicholas[/url]  
in [b][url=file_search.php?action=file&lightboxID=8927106]Bed and bathroom[/url][/b] lightbox. 

This image has been taken with professional camera and lens, converted from 14 bit RAW file and professionally retouched to ensure the best image quality.

For more information and photographs, visit 
[b][url=http://www.istockphoto.com/by_nicholas?refnum=by_nicholas]by_nicholas iStock profile page![/url][/b]

Thank you for your support!
L’annonce a été publiée sur un site genevois d’escort girls.
Getty Images

Publiée le 24 août sur un site d'escorts, l'annonce a fait l'effet d'un bombe au bout du lac. Comme le dévoile le GHI, le journal indépendant des Genevois, jamais pareille offre n'avait été faite à Genève.

«Cela fait dix ans que nous sommes dans le métier et on n’avait jamais vu ça. C’est très surprenant», a réagi dans les colonnes du GHI Bradley Charvet, cofondateur du site d’escorts où a été publiée l’annonce.

Une année d'escorting

«Eclosia», de son pseudonyme, propose donc de servir d’escort girl durant un an contre rémunération de 500'000 francs. «Je souhaite proposer ma virginité à travers un accompagnement particulier. Mon moi est à prendre pour une année d’escorting. Vie à deux, partages, sensualité et amour. Le prix est de 500 000 francs, non négociable», explique celle dont l'identité reste secrète.

Plus de 100 réponses en quatre jours

Contactée par e-mail par le journal genevois, la jeune femme présente sa démarche: «Littéraire, passionnée par les livres anciens racontant la prostitution d’antan, j’ai été fascinée et attirée par ce domaine depuis le début de mon adolescence. Le côté mystérieux et intrigant m’a attirée, mais étant prude, je préfère le faire à ma manière, avec un seul homme. (...) Je ne me voyais pas faire l’amour avec énormément d’inconnus même si dans mes fantasmes, j’y pensais bel et bien. L’envie de tester quelque chose de différent m’a traversé l’esprit après en avoir discuté avec deux amies».

Après quatre jours, la jeune femme avait déjà reçu plus de 100 réponses, dont quatre qui ont su retenir son attention.