Variole du singe

16 cas confirmés en France

hl

29.5.2022 - 18:29

La France comptait samedi seize cas «confirmés» d'infection au virus de la variole du singe, selon les autorités sanitaires dimanche. Douze d'entre eux ont été rapportés en Ile-de-France, la région parisienne.

A skin lession caused by the monkeypox virus is shown on the hand of a child infected with the virus two weeks after being bit by a prairie dog in Wisconsin in this May, 27, 2003 photo. Federal health officials investigating an outbreak of monkeypox that apparently spread from pet prairie dogs to people in three Midwestern states said Monday, June 9, 2003, that the number of possible cases has risen to at least 33. (KEYSTONE/AP Photo/Marshfield Clinic) === ===
Image s'illustration 
KEYSTONE/AP Photo/Marshfield Clinic

hl

29.5.2022 - 18:29

Le précédent bilan faisait état de sept cas «avérés», selon la ministre de la Santé Brigitte Bourguignon mercredi. Mme Bourguignon avait indiqué que les autorités ne s'attendaient pas à une «flambée» de la maladie et que le pays disposait de stocks suffisants de vaccins pour les personnes cas contact.

La Direction générale de la Santé a indiqué vendredi à l'AFP que deux premières personnes, considérées comme ayant eu un contact à risque avec un malade de la variole du singe, ont été vaccinées à Paris.

Face aux cas de variole du singe, dans un avis rendu mardi, la Haute autorité de Santé a recommandé la vaccination des adultes, y compris des professionnels de santé, ayant eu un contact à risque avec un malade.

En Suisse, aucun nouveau cas confirmé de variole du singe n'a été recensé ce week-end, a indiqué l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à Keystone-ATS. Au total, quatre cas ont été recensés dans le pays, le dernier vendredi.

La variole du singe ("monkeypox» en anglais) ou «orthopoxvirose simienne» est une maladie considérée comme rare mais peu grave, connue chez l'être humain depuis 1970 et endémique dans certains pays d'Afrique. Elle est due à un virus à ADN.

hl