Les vols de raisins sont en hausse en Valais

vs, ats

8.10.2021 - 10:37

Les vols de vendanges ont augmenté dans le vignoble valaisan. Depuis le début de la récolte en septembre, 1,5 tonne environ de raisins auraient été dérobés. Chamoson a instauré des rondes de contrôle à la demande du syndicat agricole.

vs, ats

8.10.2021 - 10:37

La récolte s'annonçant inégale, Chamoson accroît sa surveillance dans les vignobles

La récolte s'annonçant inégale, Chamoson accroît sa surveillance dans les vignobles

Des vols de raisins sont constatés tous les ans dans le vignoble valaisan. Cette année, alors que la récolte s'annonce moindre et inégale, Chamoson a instauré des rondes à la demande du syndicat agricole.

08.10.2021

«Sept vols de raisins nous ont été annoncés à ce jour dans le Valais central. Deux à Saillon, deux à Savièse, un à Conthey, un à Chamoson et un à Grimusuat», détaille pour Keystone-ATS Stève Léger, porte-parole de la police cantonale valaisanne.

Selon les indications des vignerons, les quantités de grappes volées sont estimées à 1500 kilos environ. À Chamoson, elle s'établit à 600 kilos.

Jumelles de vision nocturne

Des vols de raisins sont constatés tous les ans dans le vignoble valaisan, mais cette année, alors que la récolte s'annonce moindre et inégale en raison des intempéries essuyées, Chamoson a réagi à la demande du syndicat agricole. «Les vignerons, craignant que la tentation du vol ne soit trop grande, ont demandé à la commune de prendre des mesures», a indiqué cette semaine à Keystone-ATS son président Claude Crittin.

La plus grande commune viticole du Valais a mis le vignoble à ban. Il est ainsi interdit de se promener entre les rangées de ceps, mais les chemins officiels sont toujours praticables, souligne le président. Des rondes de surveillance nocturnes ont aussi été instaurées.

Les patrouilleurs, soit un agent de la police municipale et le garde-champêtre, disposent de jumelles de vision nocturne et d'une caméra thermique afin de pouvoir scanner plus rapidement les 4,3 millions de m2 de vignes que compte la commune. «La journée, la surveillance est plus ou moins effectuée par les autres vignerons», ajoute Claude Crittin.

Gel, grêle et mildiou

Après le gel, la grêle et le mildiou, les vignerons s'attendent à une baisse de récoltes. Mais les dégâts provoqués par les aléas de la nature ne sont pas encore quantifiables, car les vignobles ont été très diversement touchés.

Si certains vignerons ont perdu toute une partie de leurs raisins, d'autres font actuellement «de bonnes récoltes», rappelle l'office cantonal de la viticulture pour qui il est encore trop tôt pour tirer un bilan.

vs, ats