Six jours sans signe de vie Absence de nouvelles de Navalny – Maison Blanche «très préoccupée»

ATS

11.12.2023 - 19:34

La Maison Blanche est «très préoccupée» par les dernières informations concernant l'opposant russe Alexeï Navalny, emprisonné en Russie et que ses proches n'arrivent pas à contacter depuis bientôt une semaine, a dit un porte-parole lundi.

Arrêté en janvier 2021, Alexeï Navalny, 47 ans, alterne depuis bientôt trois ans les séjours à l'isolement avec des conditions de détention plus ou moins strictes (archives).
Arrêté en janvier 2021, Alexeï Navalny, 47 ans, alterne depuis bientôt trois ans les séjours à l'isolement avec des conditions de détention plus ou moins strictes (archives).
KEYSTONE

ATS

11.12.2023 - 19:34

«Il doit être libéré immédiatement. Il n'aurait jamais dû être emprisonné pour commencer», a indiqué John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, en indiquant que les autorités américaines cherchaient à en savoir plus.

Ses avocats se sont rendus vendredi puis lundi dans «deux colonies pénitentiaires de la région de Vladimir (à l'est de Moscou, ndlr) où Alexeï Navalny pourrait se trouver» mais ont appris «qu'il n'y était pas», a déclaré sa porte-parole Kira Iarmich.

Un peu plus tôt, elle avait indiqué que cela faisait «six jours» que l'équipe de l'opposant était sans nouvelles de lui.

Transferts

Alexeï Navalny doit être transféré dans une colonie pénitentiaire à «régime spécial» selon sa nouvelle peine de 19 ans de prison pour «extrémisme», prononcée en août.

Les transferts d'une colonie pénitentiaire à une autre en Russie prennent souvent plusieurs semaines de voyage par train avec des étapes, les proches des détenus restant sans nouvelles pendant cette période.

Les colonies à «régime spécial», soit les établissements avec les conditions de détention les plus rudes du système carcéral russe, sont souvent situées dans des régions très isolées.

Arrêté en janvier 2021, Alexeï Navalny, 47 ans, alterne depuis bientôt trois ans les séjours à l'isolement avec des conditions de détention plus ou moins strictes.

Il avait échappé de peu à la mort lorsqu'il avait été empoisonné en août 2020, passant plusieurs mois de convalescence en Allemagne.

ATS